Aquaculture: Growfish affirme n’avoir pas été informé de la convocation devant le tribunal

Avec le soutien de
 (Photo d’illustration)

(Photo d’illustration)

Un litige qui est loin d’être classé. La société d’aquaculture Growfish International et l’Association des hôteliers et restaurateurs de l’île Maurice (AHRIM) sont toujours à couteaux tirés. Une «motion of appeal» a été déposée par l’AHRIM devant le tribunal de l’Environnement. Cette instance a tenu une séance ce mardi 9 janvier pendant laquelle l’avocat de Growfish International, Me Robin Ramburn, a affirmé que son client n’avait reçu aucune convocation pour cette présente rencontre.

De son côté, Me Maxime Sauzier, homme de loi de l’AHRIM, a indiqué qu’une lettre a bien été livrée depuis le mois d’octobre 2017 et que le délai de 21 jours n’a pas été respecté par l’autre partie. A cela, l’avocat Ramburn a répondu que l’huissier chargé de remettre la lettre à son client «a dû se tromper d’adresse puisqu’aucune correspondance n’a été reçue».

La motion sera débattue ce mercredi 10 janvier à 11 heures au tribunal de l’Environnement et l’affaire sera appelée le 25 janvier.

Le contentieux entre les deux parties relève des préoccupations des opérateurs touristiques au sujet des activités d’aquaculture de la compagnie Growfish. L’association des hôteliers s’inquiète pour le tourisme et pour l’équilibre écologique des eaux de Maurice.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires