Grand-Gaube: pas de requins près des fermes aquacoles

Avec le soutien de
Des plongeurs ont tourné une vidéo pour vérifier la présence éventuelle de requins, ce lundi 8 janvier.

Des plongeurs ont tourné une vidéo pour vérifier la présence éventuelle de requins, ce lundi 8 janvier.

Ni les requins ni les hôteliers n’ont mordu à l’hameçon d’Anil Gayan. Le ministre du Tourisme s’est rendu ce lundi 8 janvier au matin sur les fermes aquacoles de Grand-Gaube. 

Il «regrette» que l’Association des hôteliers et restaurateurs de l’île Maurice (AHRIM), bien qu’invitée et ayant signifié son intention d’être présente, ne soit pas venue. «Or, un des principaux buts de cette visite c’était de considérer si les craintes exprimées par l’AHRIM sur la présence des requins autour des fermes aquacoles étaient justifiées ou pas.»

D’autres partenaires, tels la Tourism Authority, le ministère de la Pêche et celui du Tourisme, s’étaient embarqués pour la balade, accompagnés de plongeurs. Ces derniers ont fait le tour des fermes, sous l’eau. 

Vu qu’ils sont remontés sains, saufs et entiers, on peut en déduire qu’ils n’ont pas croisé de grands squales affamés. Ils ont tourné un film et ce n’était pas les Dents de la mer. «Nous n’avons trouvé aucun signe de présence de requin autour de ces cages», explique Anil Gayan. 

Cependant, l’équipe qui s’est déplacée ce matin a rencontré un pêcheur de Grand-Gaube qui maintient qu’il a pêché des requins ces dernières semaines. Mais il n’y a pas de données enregistrées à ce sujet au niveau du ministère de la Pêche.

Apport économique

Anil Gayan ajoute cependant que les fermes aquacoles doivent être compatibles avec le tourisme. S’il y a un risque, «on devra reconsidérer ces projets à l’intérieur des lagons». A Grand-Gaube, les cages se trouvent à l’intérieur du lagon. 

Elles appartiennent à des coopératives, et la récolte doit se faire dans quelques semaines. «Nous verrons ce que ces fermes apporteront en termes de production de poisson (…), leur apport économique.» Le ministère de la Pêche devra suivre la situation et voir, à partir de données concrètes, si ces fermes attirent les requins. Cette autorité devra également étudier les statistiques au niveau de la pêche de ces animaux marins.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires