Père et fils écrasés contre un mur: un troisième membre de la famille Baboolall recherché

Avec le soutien de
Akshay (à g.) et Varun Baboolall se sont constitués prisonniers mercredi 3 janvier.

Akshay (à g.) et Varun Baboolall se sont constitués prisonniers mercredi 3 janvier.

Il court toujours. La police est toutefois à ses trousses. Un troisième membre de la famille Baboolall est «wanted» par les enquêteurs. Varun et Akshay Baboolall, eux, se sont constitués prisonniers, mercredi 3 janvier. Ils font l’objet d’une accusation provisoire de meurtre. Il leur est reproché d’avoir écrasé Outam Goorbin, 37 ans, et son père Anand, 62 ans, contre un mur, dans la soirée du 2 janvier, à Fond-du-Sac.

Transporté à l’hôpital SSRN, à Pamplemousses, Outam Goorbin, père de quatre enfants, n’a pas survécu à ses blessures. Il est décédé aux petites heures, mercredi 3 janvier. Et vendredi 5 janvier, c’est Anand Goobin qui a poussé son dernier soupir à l’hôpital. Les médecins étaient d’ailleurs sceptiques quant à ses chances de survie. Le sexagénaire était plongé dans un coma. L’autopsie a attribué son décès à une fracture du crâne.

Les funérailles d’Anand Goorbin ont eu lieu hier, samedi 6 janvier. Soit trois jours seulement après celles de son fils, Outam. Les habitants de Fond-du-Sac étaient nombreux à être venus lui rendre un dernier et vibrant hommage. Les proches d’Anand Goorbin garderont de lui l’image d’un homme bon et d’un travailleur acharné.

Bijawtee, la veuve d’Anand Goorbin, déjà anéantie par la perte de son fils, est encore sous le choc, ses larmes peinent à se tarir. Elle gardait l’espoir, aussi infime soit-il, de revoir son époux en vie. Parée d’un sari rouge, la veuve est restée près de la dépouille de son mari tout au long de l’émouvante cérémonie, comme incapable de lui faire ses adieux… 

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires