Les enjeux du secteur de l’éducation: vent de changement en 2018

Avec le soutien de
Cette année, 26 000 écoliers recevront une tablette offerte par le ministère de l’Éducation.

Cette année, 26 000 écoliers recevront une tablette offerte par le ministère de l’Éducation.

Le changement sera drastique à la rentrée 2018 pour les élèves. Nouvelles méthodes, nouvelles matières. Voici les enjeux 2018 dans le secteur de l’éducation.  

Primaire

Cette année, 26 000 écoliers recevront une tablette offerte par le ministère de l’Éducation. Ces appareils, cependant, seront la propriété de l’école. Les élèves n’auront pas le droit de les apporter à la maison.

En sus, les élèves auront la possibilité d’avoir droit aux classes de rattrapage cette année. 200 support teachers ont d’ailleurs été recrutés en ce sens. 

Par ailleurs, les élèves du primaire devraient recevoir la visite d’équipes médicales plus régulièrement. D’ailleurs, un Health and Wellness Directorate vient d’être créé par le ministère pour veiller à cela. Les élèves auront droit à un suivi à l’hôpital le plus proche de leur école.

Secondaire

À partir de cette année, la Form 1 sera remplacée par le Grade 7. Les sujets vont complètement changer pour les élèves qui entrent en Grade 7.

Des Core Subjects qui sont enseignés, seuls l’anglais, le français, les mathématiques et l’Information and Communication Technology ont été conservés. De nouveaux sujets sont venus s’ajouter à cette liste : Social and Modern Studies, Business and Entrepreneurship Education, Technology Studies et Art and Design. Les Core Subjects optionnels sont le Kreol Morisien et les langues orientales. Et les Non-Core Subjects sont : Performing Arts, Physical Education et life Skills and Values.

En outre, il n’y aura plus de section pre-voc à partir de la rentrée prochaine. En effet, les élèves n’ayant pas réussi à leurs examens suivront le même curriculum que ceux qui ont réussi. Cependant, ils auront davantage de temps pour le terminer.

Enseignement supérieur

À la prochaine rentrée universitaire, en août prochain, il n’existera plus de Tertiary Education Commission. Cette entité sera transformée en Higher Education Commission. Le département d’assurance-qualité sera une entité à part entière, et deviendra le Quality Assurance Authority. Finalement, un Higher Education Advisory Council sera créé pour conseiller le ministère sur les créneaux d’avenir quant à la formation.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires