Rentrée scolaire: la brigade des mineurs mise sur la prévention

Avec le soutien de
Après les heures de classe à la gare du Nord.

Après les heures de classe à la gare du Nord.

En ce début d’année scolaire, la brigade des mineurs compte renforcer sa surveillance à travers le pays. Elle prendra plusieurs mesures afin de protéger les jeunes. Des sessions de travail sont prévues avec les parents et les différents recteurs.

«Nous allons dès le jour de la rentrée parler aux parents. Les mettre au courant de nos projets pour cette année», soutient Shanan Purhooa, responsable de la brigade de Port-Louis. L’objectif sera d’éviter que les jeunes se trouvent mêlés de près ou de loin à des problèmes.

«Nous avons pour but d’assurer leur sécurité, et cela dans toutes les places qu’ils fréquentent.» L’année dernière, le harcèlement (bullying) a été mis en avant, et cette année, des sessions de travail auront lieu pour éviter ce phénomène.

Des patrouilles se feront régulièrement dans les endroits jugés dangereux. «Beaucoup d’accent sera aussi mis sur les arrêts d’autobus. Nous allons surveiller les jeunes pour qu’ils atteignent leur école à temps. Il faut éviter les rassemblements et surtout surveiller leur comportement.»

En tout cas, la prévention sera le maître-mot. «Si nous trouvons qu’ils fautent, nous allons les prendre en contravention. Si les délits sont plus graves, la décision finale reviendra au Directeur des poursuites publiques.»

Publicité
Publicité
Soutenez lexpress.mu

Pendant cette période post-confinement et en attendant que les nuages économiques associés au Covid-19 se dissipent, profitez de l’express, Business Mag, Weekly, 5-Plus Dimanche, de tous vos magazines préférés et de plus de 50 titres de la presse Française, Afrique et Ocean indien sur KIOSK.LASENTINELLE.MU.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous !

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x