L'express leaks du dimanche 31 décembre au vendredi 5 janvier

Avec le soutien de

Des bruits de couloir, les derniers buzz ou les derniers scandales, l'express vous dévoile ici ce que les autres vous cachent.

Duval ne poursuivrait pas Soodhun

Dans les cercles proches du MSM, l’on se dit confiant que le leader du PMSD va renoncer à poursuivre Showkutally Soodhun par rapport aux menaces de mort. Cela pourrait alors faciliter une énième tentative de rapprochement des Bleus avec le MSM. Depuis leur défaite à Belle-Rose-Quatre-Bornes, les Bleus ont apparemment intériorisé le fait qu’ils ne pourront plus faire cavaliers seuls s’ils veulent être, à nouveau, au pouvoir... Et à ce jeu, le premier gagnant pourrait bien être le président du MSM.

Qui va braver le camarade Paul ?

Comme des étudiants qui vont affronter leur grand oral. Des conciliabules ont lieu entre militants pour savoir qui seront ceux qui vont provoquer le débat tant attendu sur l’avenir du MMM. S’ils sont nombreux à refuser le «business as usual», c’est comment faire leur «coming out» qui préoccupe quelques-uns d’entre eux. Pour cause, ils savent bien le sort réservé, jusqu’ici, à ceux qui montrent du doigt le leadership mauve. L’ancienne présidente de l’aile féminine qui a claqué la porte n’a d’ailleurs même pas eu une plateforme pour expliquer la rupture...

De la poudre aux yeux

La guerre de nerfs entre les membres de l’ADSU et des enquêteurs de la commission Lam Shang Leen se poursuit en ce début d’année. Qui a remis la poudre blanche au témoin-vedette et pourquoi ? Après avoir débarqué chez ce dernier, il y a quelque temps, des officiers de la brigade antidrogue tenteraient de discréditer le témoin qui a déjà balancé plusieurs noms de policiers à la commission Lam Shang Leen. «Ce n’est pas la substance qu’il a déposée qui importe, mais les ramifications, avec preuves à l’appui, qu’il a mises au jour», insiste une source proche de la commission. Au niveau de l’ADSU, on rétorque que «le ciment brandi comme de la drogue est une preuve que le témoin jette de la poudre aux yeux de la commission et du public». Mais pourquoi tant de rivalité, devraiton se demander ?

Sunil contre Sunil

Le bras de fer entre le ministre Sunil Bholah et le président de la Vacoas Popular Multi-Purpose Cooperative Society, Sunil Jhugroo, pourrait connaître un développement cette semaine. D’ailleurs, le président de cette coopérative, qui a juré un affidavit pour accuser le ministre des Coopératives d’ingérence dans une affaire de vente de terrain, a pris un long congé. Il ne sera de retour que dans un mois...

Attaché de presse en long réveillon

L’attaché de presse d’un important ministère, pourtant un ancien journaliste, semble avoir oublié que la presse travaille même les jours fériés. Alors que son ministère gère un gros dossier depuis plusieurs mois, dossier qui sera encore sous les feux des projecteurs au début de cette semaine, ce conseiller en communication a demandé à notre journaliste de revenir vers lui en début d’année, alors qu’il a été sollicité le 1er janvier.

Mike sous pression

La pression a-t-elle eu raison du controversé Mike Seetaramadoo ? Un haut cadre d’Air Mauritius aurait été pris à partie par le Premier ministre du fait que Mike Seetaramadoo ait toujours un contrôle direct sur tout le personnel de MK. En effet, la compagnie nationale d’aviation recherchait un Head of Human Resource, sauf que ce dernier devait rendre des comptes à l’EVP Commercial, Cargo and Resource Optimisation, donc à Mike Seetaramadoo. Le bruit court que cet exercice de recrutement a été annulé et que le poste d’EVP HR est désormais ouvert.

Larmes au casino

La perquisition de la police des jeux, en compagnie des fonctionnaires de la Mauritius Revenue Authority et de la Gambling Regulatory Authority dans ce casino, le 26 décembre, a fait verser des larmes à une dame, affectueusement appelée «Cotomili 2». Cette dernière, parachutée à un haut poste grâce à ses liens avec un proche du gouvernement, ne savait plus où donner de la tête ce jour-là. Selon certaines sources, elle aurait passé un coup de fil à certains clients, leur demandant de quitter les lieux le jour de la perquisition, pour préserver leur identité.

Intrigante visite-éclair

L’information est gardée secrète pour des raisons de sécurité. L’ambassadeur d’Israël, basé à Pretoria, Lior Keinan, aurait effectué une visite-éclair hier à Maurice, pour présenter ses lettres de créance à la présidente de la République. Ni les autorités israéliennes ni le ministère des Affaires étrangères, à Port-Louis, n’ont voulu confirmer la visite du diplomate. Auprès de certaines sources, l’on apprend que c’est en raison de la tension provoquée par la déclaration de Donald Trump, concernant la reconnaissance américaine de Jérusalem comme capitale d’Israël, qu’aucune information n’est divulguée. Lior Keinan, qui a pris son poste en août dernier, représente aussi son pays auprès du gouvernement du Swaziland et de celui du Lesotho.

Exit MyBiz ?

Lancé en grande pompe en 2015, MyBiz, organisme aussi connu comme le «one-stop-shop» des entrepreneurs, qui opère sous l’égide de la SMEDA, devrait cesser ses opérations à partir du 8 janvier. Une lettre a été envoyée par la direction de la SMEDA aux représentants des 14 Licensing Bodies qui opèrent sous MyBiz, pour leur annoncer cette décision. Selon cette lettre circulaire, il s’agit d’une mesure «temporaire», dans le cadre de l’arrêt des activités de la SMEDA, qui fera bientôt place à la nouvelle entité, SME Mauritius.

Villa fort demandée

La villa réservée pour le gouvernement, à l’hôtel Trou-aux-Biches, est très sollicitée en cette période festive. Ce qui fait que tout le monde ne peut en profiter. Certains membres du gouvernement sont irrités que ce sont toujours les mêmes personnes qui «accaparent» cette villa située au bord de la mer. Cependant, ils n’osent protester ouvertement auprès du Premier ministre.

Soodhun et le petit protégé du Sun Trust

Plusieurs proches du Sun Trust ne voient pas d’un bon d’oeil le geste de Showkutally Soodhun, qui a porté plainte à la Central Criminal Investigation Department contre un internaute, en décembre. Cet habitant de Pailles est connu au MSM pour les petits services qu’il a l’habitude de rendre à ceux qui gravitent autour du Premier ministre, ainsi qu’à des membres de la «cuisine».

Passez à la caisse

La Compagnie nationale de transport a-t-elle trouvé un moyen pour rentabiliser ses caisses ? Des voyageurs se plaignent que sur certaines lignes, elle a mis bien plus d’autobus climatisés que de bus «ordinaires». Certes, le confort est assuré, mais les seniors, par exemple, ne bénéficient pas du transport gratuit dans ce type de bus.

L’envie de «briani»

Ce haut gradé de la police, qui a fait parler de lui tout récemment, remet ça. Il avait envie de déguster un bon briani et il ne s’est pas gêné pour envoyer ses hommes en acheter dans une voiture de police. Au retour, le véhicule a dérapé pour terminer sa course dans la cour résidentielle d’une personne. S’il n’y a pas eu de blessés graves à déplorer, la voiture, elle, qui était toute neuve, a été endommagée. Mais le briani était intact !

Peine moins sévère

Ils sont plusieurs policiers à se demander pourquoi le fils du DCP Tangavel Seerungen n’a pas été arrêté sous une charge de «rogue and vagabond», au lieu de la charge provisoire de «gross indecent act in public» ? Il faut savoir que les peines sont plus sévères sous l’accusation de «rogue and vagabond». Saven Seerungen avait été arrêté le 27 décembre, alors qu’il était en pleins ébats sur le siège arrière d’une voiture de l’État.

{{title}}

{{#if summary}}

{{summary}}

{{/if}} {{#if image}}
{{image.alt}}
{{/if}} {{{body}}}
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires