Grosses averses: 10 activités à faire par temps pluvieux

Avec le soutien de

Vos plans de sortie de ce week-end sont tombés à l’eau à cause d’Ava ? Rassurez-vous ! Vous pouvez faire beaucoup de choses chez vous. Il suffit d’avoir de l’imagination. En attendant, voici quelques idées, agrémentées de conseils de spécialistes.

  1. Du cocooning pour se faire belle

En ce temps pluvieux, pourquoi ne pas réserver du temps à vous dorloter et refaire une beauté avec des ingrédients que vous trouverez dans votre cuisine ? Nalini Gurranna (photo), esthéticienne de Nalini Beauty Parlour à Quatre-Bornes, nous livre quelques astuces.

Nalini Gurranna.

Deux masques pour peau grasse à mixte

N° 1. Il vous suffira de prendre quatre carrés de chocolat noir et de les faire fondre au four à micro-ondes. Rajoutez-y une cuillère à soupe de lait et de miel. Bien mélangez. Appliquez sur le visage et le cou pendant 15 minutes et rincez à l’eau tiède.

N° 2. Fouettez le blanc d’un oeuf. Mélangez ensuite avec deux cuillerées à soupe de flocon d’avoine et deux cuillerées à soupe de yaourt nature. Appliquez sur le visage et le cou pendant 20 minutes et rincez à l’eau tiède.

Masque pour peau sensible

Râpez finement une pomme de terre puis mélangez avec le jus d’un demi-citron. Appliquez sur le visage et le cou pendant 20 minutes puis rincez ou prenez du concombre râpé et mélangez avec un blanc d’oeuf. Appliquez sur le visage et le cou pendant 15 minutes et ensuite rincez.

Masque anti-rides

Ecrasez deux feuilles d’épinards que vous mélangerez avec une cuillère à soupe de miel. Appliquez sur le visage et le cou pendant 25-30 minutes. Puis rincez.

Masque pour peau sèche

Mélangez un jaune d’oeuf avec une cuillère à soupe de miel et une cuillère à soupe d’amande douce. Appliquez pendant 25 minutes et puis rincez.

Masque revitalisant

Prenez une cuillère à soupe de café soluble que vous mélangez avec 1 cuillère à soupe de lait en poudre et une cuillère d’eau. Appliquez sur le visage et le cou durant 15 minutes. Rincez à l’eau tiède.

Masque pour l’acné

Mélangez du citron et de la menthe écrasée avec une cuillère à soupe de yaourt. Appliquez sur le visage et le cou pendant 10 minutes et rincez.

Décongestionner les yeux

Faites une infusion de thé et laissez refroidir. Imbibez-en deux cotons et laissez reposer sur vos yeux pendant 10 minutes.

  1. Braver la pluie et pêcher

Sauter dans les flaques d’eau demeure l’activité classique à faire lorsqu’il pleut à verse. Si la confection de bateaux en papier pour les faire voguer sur une flaque d’eau est aujourd’hui chose du passé, petits et grands choisissent toujours de braver la pluie, afin de s’amuser. Un petit détour par cité La-Cure jeudi à midi, nous prouve d’ailleurs qu’un temps pluvieux ne signifie pas rester coincé chez soi.

Rita Venkatasawmy.

Trois adolescents, le sourire aux lèvres, s’éclaboussaient les uns les autres en sautant dans les flaques. Ils sont suivis de près par leurs amis canins. Rita Venkatasawmy (photo), l’Ombudsperson for Children, n’y voit aucun inconvénient. «Du moment que les enfants sont bien équipés et que leur sécurité n’est pas compromise, je ne vois pas où est le problème. Cela peut être un moment passé en famille», précise-t-elle.

Elle explique toutefois que certains parents sont réticents à laisser leurs enfants jouer sous la pluie. «D’autres n’ont pas ce problème. Je ne donnerai tort à personne.» Hier à Flacq, certaines personnes se sont fait plaisir en s’adonnant à une partie de pêche. Des familles ont, elles, choisi de se rendre à la plage. Mais la vigilance est restée de mise.

Tout comme les balades en voiture. Et, bien évidemment, en cette ère numérique, les selfies ont eu la cote.

  1. Du recyclage pour une rentrée zen

Au dehors il pleut, ce temps maussade vous porte sur les nerfs, mais rien ne sert de tourner en rond comme un lion en cage. Il suffit d’un peu d’imagination et de créativité pour vous occuper. Vous pouvez, ainsi, redonner vie à des objets que vous n’utilisez plus.

Nathalie Jauffret-Rezannah.

La rentrée scolaire est prévue lundi, pourquoi ne pas en profiter pour fabriquer des fournitures avec votre bout de chou ? «Le recyclage ou le upcycling, c’est-à-dire concevoir des produits utiles à partir des objets usagés ou défectueux, est une activité à la fois ludique et pédagogique que vous pouvez concevoir en famille. Il permet, en outre, de développer la créativité de votre enfant et sa curiosité, le sensibiliser aux attitudes écologiques à adopter pour le bien-être de la planète. De plus, concevoir des fournitures scolaires vous fera économiser des sous», explique Nathalie Jauffret-Rezannah (photo), décoratrice et responsable du magasin Dekodanz’art. Pour ce faire, vous n’avez pas besoin de sortir de chez vous, il suffit de bien observer les objets que vous comptez mettre à la poubelle. La plupart, pour ne pas dire tous, peuvent encore servir. «Les boîtes de lait ou de conserves, des pots en verre peuvent se transformer en porte-plumes. Pour une note personnalisée, vous pouvez les peindre ou les recouvrir de papiers colorés», précise Nathalie Jauffret-Rezannah. Vos boîtes en carton peuvent à coups de ciseaux devenir des classeurs ou encore un planificateur de semaine qui sera certes utile pour votre enfant. Quant à vos vieux paniers, avec un peu d’imagination et sous vos doigts habiles, ils peuvent se métamorphoser en rack, pour le rangement de futurs dossiers ou cahiers. Avec tous les produits que vous pouvez créer, vous pouvez aménager un coin bureau à votre enfant.

Il vous reste encore des fournitures scolaires de l’année passée mais votre enfant veut du neuf ? Vous pouvez en profiter pour faire le tri parmi celles qui restent et leur donner un nouveau look. Réunissez les pages vierges d’anciens cahiers et faites en un bloc-notes ou encore sculptez les vieilles gommes pour leur donner une nouvelle forme. «Si vous manquez d’imagination, il existe plusieurs sites sur Internet qui sont là pour vous aider, étape par étape, à concevoir vos produits. L’upcycling ou le recyclage permet d’éveiller votre créativité. C’est un moment privilégié où vous pouvez laisser votre imagination vous guider», s’exclame Nathalie Jauffret-Rezannah.

  1. La Zumba pour s’amuser

Votre sortie a été annulée à cause du mauvais temps ? Vous êtes coincé à la maison, à ne rien faire ? Pas de panique. S’il y a une chose pour tuer le temps chez soi, c’est bien le sport. Notamment laZumba. Pas besoin de matériel de pro, ni de coach. Une paire de baskets, un short, un top, un peu de musique rythmée, des pas improvisés et le tour est joué ! Hop ! Hop ! Une, deux, une, deux. Vous bougez en cadence au son de la musique et vous êtes relax. En effet, la Zumba est une activité physique et ludique qui permet d’évacuer le stress tout en s’amusant. Et ce n’est pas Melhia Bissière (photo), notre spécialiste de la Zumba, qui dira le contraire. «Les muscles travaillent beaucoup. Et ce qui est bien, c’est que l’on ne voit pas le temps passer.» De plus, ce sport permet de rester zen. «On arrive à trouver son équilibre.»

Melhia Bissière.

Sa passion pour cette discipline, qu’elle partage au quotidien avec ses collègues à La Sentinelle, Melhia Bissière l’a développée lors de ses études au Canada. Sportive à la base, elle est littéralement tombée sous le charme. Si bien qu’elle pouvait en faire pendant «trois heures, tranquillement». Si elle a décidé de persévérer dans ce domaine, c’est grâce aux encouragements de ses moniteurs.Par ailleurs, si vous n’êtes pas du genre à inventer des pas de danse, Internet est votre ami.Il y a plein de vidéos de séances de Zumba en ligne, par exemple sur YouTube. Vous aurez l’embarras du choix. Il ne vous reste qu’à reproduire les gestes que fait le coach. Bien sûr, ce n’est pas nécessaire que vous vous arrêtiez à la Zumba. Il y a d’autres activités telles que le yoga et le vélo d’intérieur à faire chez vous. Si votre maison est équipée d’un escalier à l’intérieur, vous pouvez monter les marches pour travailler votre cardio. Il existe également une autre forme d’activité physique, connue de tous : le nettoyage… En tout cas, les options ne manquent pas quand il s’agit de se dégourdir les jambes et ne pas se morfondre les jours de pluie !

  1. Come rain or come shine….

Imaginez la scène : seul, avec votre chérie ou vos enfants, vous êtes affalé sur le canapé. Le bruit de la pluie vous berce lentement, une bonne bouteille de vin rouge et une assiette de charcuterie sur la table n’attendent que vous. Cerise sur le gâteau ; Phil Collins entonne son Wish it would rain down, promesse d’une journée pluvieuse en musique et relax.

L’atelier Mo’Zar

Le temps pluvieux de ce week-end est l’occasion rêvée pour découvrir de nouveaux styles musicaux ou réécouter vos morceaux préférés. Valérie Lemaire, directrice de l’atelier Mo’Zar (photo), nous parle de ses coups de coeur, laissant Ava secouer les nuages à sa guise. «Par ce temps, il y a des incontournables. Quel bonheur pour les oreilles que d’écouter Triton. Quand on en a marre de la pluie, il faut faire de la place à Menwar.»

Elle recommande aussi le jazz qui, elle le précise, n’est pas un style de musique visant uniquement les intellectuels. «Il y a plusieurs styles de jazz, dont le sega jazz. Donc, tout le monde peut y trouver son compte. Le jazz, c’est aussi de l’improvisation et une invitation à plus d’évasion», dit Valérie Lemaire.

Pour elle, parmi les tubes locaux à redécouvrir en ce temps pluvieux, on retrouve le groupe Crossbreed Supersoul et son Be mine, ou même les Clarisse Sisters. Pour ceux qui ont le moral à la fête, il suffit de s’inspirer de la playlist 2017 de l’ancien président Barack Obama, qui, pour sa part, a opté pour le Mi Gente de J Balvin et Willy William, le Havana de Camila Cabello ou encore le Wild Thoughts de DJ Khaled et Rihanna.

De notre côté, nous privilégions des sons plus calmes. À l’instar de Rise & Fall de Sting, I’ll be missing you de Puff Daddy, Brothers in arms des Dire Straits, Fast car de Tracy Chapman.
 

  1. Les jeux de société

Monopoly, Scrabble, ludo… Les jeux de société sont de sortie en ces jours de pluie. C’est d’ailleurs l’activité familiale par excellence. Autour d’un chocolat chaud, d’un verre ou d’un farata accompagné d’un curry… C’est le moment de passer du bon temps, de consolider les liens et de s’amuser et de rigoler ensemble.

Sortez les nouveaux jeux de société ou encore les vieux classiques. Faites des équipes et lancez-vous dans une compétition amicale ! Selon vos talents, vos goûts et votre humeur, passez des moments agréables et conviviaux. Ces jeux feront appel à votre patience, votre rapidité, votre logique et votre habileté. Vous ne verrez pas le temps passer et personne n’aura une seconde pour râler contre la météo.

Qui plus est, les jeux de société ont la cote en ce moment, ce que nous confirme un responsable du magasin Lotus, au Trianon Shopping Park. «Il y a un engouement pour les jeux de société. Nous avons noté que c’est le cas beaucoup plus maintenant qu’auparavant», dit-il. Selon lui, les gens réalisent qu’ils doivent passer plus de temps avec leurs proches. «Les jeux de société réunissent la famille. Zot kozé, riyé ansam.»

D’ajouter que le magasin ne propose pas seulement des jeux divertissants, mais aussi des jeux de société qui peuvent enrichir la culture des petits et grands. À titre d’exemple, le Jeu de la Vie. «Les membres de la famille, notamment les jeunes, apprennent beaucoup sur la vie. Cela aide les jeunes à être débrouillards et indépendants dans n’importe quelle situation.»

Outre le Jeu de la Vie, il y a l’incontournable et l’indémodable Monopoly, le Scrabble, le Pictionary. Ou encore les Loups-Garous de Thiercelieux, Dr Maboule, Questions pour un Champion, le Maillon Faible, Pyramide, Qui veut gagner des Millions? Et pourquoi pas une séance de tarot ? En tout cas, faites-vous plaisir !

  1. Regarder les films qu’on a ratés

«J’en ai bien profité pendant deux jours. J’ai regardé les grands classiques que j’ai ratés. J’ai pu me rattraper.» Le cinéaste Selven Naidu (photo de droite) a profité du temps pluvieux.

Sur YouTube, il a retrouvé les films qu’il n’a pas pu voir pendant sa jeunesse. Il en a fait le plein. Des films réalisés par François Truffaut, Jean-Luc Godard et Fritz Lang, un réalisateur allemand, étaient au menu. La période de pluie lui a également permis de revoir des films qu’il a appréciés. «Ces films sont disponibles sur Internet et ils sont gratuits. C’est un bon moyen de se détendre en période de pluie», partage-t-il.

Si la nouvelle génération n’est pas friande de classiques, le site spécialisé allocine.fr a dressé une liste de films «à voir absolument». Parmi eux, il y a La liste de Schindler, Le Parrain, La Ligne verte, Les Seigneurs des anneaux, Vol au-dessus d’un nid de coucou ou encore Forrest Gump. Beaucoup de ces films sont disponibles sur des sites spécialisés. Sinon, la Mauritius Broadcasting Corporation (MBC) propose une nouvelle programmation depuis le 22 décembre. Le directeur général de la MBC, Mekraj Baldowa (photo de gauche), affirme que pratiquement chaque jour la station publique diffuse un film sorti en 2016 ou 2017. «Ce sont des blockbusters occidentaux et orientaux. Nous diffusons également des programmes locaux ainsi que de nouvelles séries», rappelle-t-il.

  1. Pratiquer le «mindfulness»

C’est le week-end, vous êtes seul à la maison, mais il pleut à torrents. Vous vous ennuyez, vous vous demandez bien ce que vous pourriez faire de ces «journées perdues». Ne vous inquiétez pas. Au lieu de vous morfondre et vous laisser aller à la déprime, initiez-vous plutôt à la pratique du mindfulness aussi appelé «pleine conscience.

Il s’agit d’un état de conscience naturelle que tout le monde peut développer par des exercices de méditation. Dans la pratique, le mindfulness consiste à porter son attention au moment présent, sans porter de jugement sur ses pensées et ses émotions. L’objectif : atteindre le calme intérieur. Si cet exercice semble a priori facile, elle demeure tout de même un défi, notre esprit ayant l’habitude d’être ailleurs. Mais à ceux qui parviennent à s’y mettre, il apporte paix intérieure et confiance en soi. Il existe plusieurs techniques pour pratiquer la pleine conscience, mais le plus utilisé demeure la méditation. Mieux : elle s’applique à des gens de tout âge, indistinctement.

L’un des principaux avantages de la pratique de mindfulness c’est qu’elle ne nécessite pas forcément d’instruments ou de lieux spéciaux, bien que certains utilisent des coussins de méditation. Pour vous y mettre, il suffit de trouver du temps et un endroit tranquille dans votre maison. Placez-vous dans une position relaxante et concentrez-vous sur le moment présent.

L’objectif du mindfulness est de calmer l’esprit, explique-t-on sur le site mindful.org. Durant l’exercice, il vous faudra également laisser vos jugements et opinions se dissiper. Lorsque votre esprit vagabonde, ce qui est tout à fait normal, il faut vous recentrer sur le moment présent, ajoute-t-on sur le site. De souligner que l’exercice demande beaucoup de pratique et que les résultats sont réels. Sinon, il existe plusieurs centres de yoga et de méditation à travers l’île où vous pourrez vous renseigner sur cette pratique et même bénéficier d’une assistance.

  1. Les livres à (re)lire

Samedi… il pleut des cordes. Au son thérapeutique des gouttes de pluie sur le toit en tôle de la véranda, l’on se blottirait bien sous une couette, avec un chocolat chaud (ou un cocktail) avec un bon livre et en son d’ambiance l’album de Zulu, ou son chanteur de blues préféré… Prendre le temps de se rattraper sur sa lecture de chevet ou pour découvrir de nouveaux livres, de nouveaux auteurs et ainsi s’envoler vers d’autres cieux…

Les auteurs mauriciens…

Si l’on veut rester local, le livre de Jack Bizlall sorti en octobre dernier est un must-read d’après Yann Maingard (photo), directeur de L’Atelier. Le livre est intitulé Une auto-initiation : À la philosophie, à la conscience. Le livre est disponible à la librairie Le Cygne, à Rose-Hill. Autre indispensable de la table de chevet selon Yann Maingard : Mémoires de l’esclavage et créolité, de l’anthropologue Sandra Carmignani. L’auteure n’est pas mauricienne mais le livre parle de l’exploitation de la proclamation du Morne comme patrimoine de l’Unesco. Le livre n’est disponible qu’à L’Atelier. Pour les amateurs de romans, Recollections of a Honeymoon Murder de Rattan Gujadhur est aussi disponibles chez les revendeurs. Le livre raconte l’histoire d’une jeune Irlandais assassinée pendant sa lune de miel. L’auteur sera d’ailleurs à la librairie du Cygne samedi prochain pour présenter et dédicacer son livre.

Les écrivains étrangers

Si l’humeur n’est pas à la nouveauté, l’on peut se replonger dans de grands classiques.

Yann Maingard.

recommande Les Chouans d’Honoré de Balzac, par exemple. Pour les amateurs de romans, la grisaille pourrait être idéale pour se replonger dans du Paolo Coelho, tel The Alchemist. Autre source d’inspiration : la liste de livres publiés par vos personnalités préférées. À l’instar du bookclub tenu par Mark Zuckerberg, CEO de Facebook en 2015. Sur cette liste figure Dealing with China, d’Henry Paulson Jr. Ou encore Gang Leader for a Day de Sudhir Venkatesh. La liste de fin d’année de l’ex-président américain Barack Obama est également une mine d’or. Y figurent : The Power par Naomi Alderman ou encore Dying : A Memoir de Cory Taylor.

  1. Les jeux vidéo pour passer le temps

Journée pluvieuse en vue, du temps sur les mains, alors pourquoi ne pas aller voir du côté des jeux vidéo pour PC ? Mais loin des grosses productions vidéo ludiques, pourquoi ne pas aller voir un peu plus loin ? On demande les jeux vidéo indés (pour jeux vidéo indépendants). Il y en a pour tous les goûts, pour ceux qui ne veulent pas se prendre la tête et ceux qui ont envie d’un défi sans forcément avoir à casser la tirelire.

«Les jeux indés sont plus accessibles pour tous les âges. Pas besoin de grosse configuration pour jouer. Visuellement, c’est plus proche des mangas et des bandes dessinées. Ils sont plus rapides à télécharger, souvent gratuits ou moins chers», lance Arvish Shewnarain du groupe Mauritian Gamers. «Les jeux indés évoluent aussi en termes de compétition. Il y a même des jeux indés qui ont pour but de regrouper les passionnés pour jouer ensemble

Pour ceux qui préfèrent jouer seuls, ne vous attendez pas à des graphismes qui vont vous laisser sans voix. Mais ce sont plus les mécanismes des jeux et les univers qui seront attrayants et attirants. Il faudra cependant, parfois, mettre la main au porte-monnaie.

Pour un moment calme et plein de surprise, Stardew Valley répond aux demandes, ou comment tout plaquer pour aller ouvrir une ferme dans un petit village tranquille mais pas forcément de tout repos. Pour ceux qui aiment les jeux de plateformes, pourquoi ne pas donner sa chance à N++ ? Ce jeu va vous donner de quoi vous casser la tête avec sa vitesse et ses énigmes.

Pour les plus courageux et patients, on vous conseille Kerbal Space Programme, le plus cher sur la liste. Il vous donne cependant plusieurs centaines d’heures d’apprentissage, pour essayer d’envoyer une fusée sur la lune, le tout jonché d’échecs plus ou moins drôles. Ovni dans ces jeux, Emily is Away, ou un retour au début des dragues sur messagerie instantanée, où séduire Emily ne se révélera pas si simple.

Pour ceux qui préfèrent leur téléphone portable, allez tester Two-Dot, qui enchaîne les puzzles où des pastilles de couleurs doivent être connectées, avec les difficultés qui grimpent à chaque niveau. Ou encore Data Wing, un jeu simpliste, colorée et intuitif. Pour les plus téméraires et patients, Pixel Dungeon, un explorateur de donjon, où la mort est permanente pour le personnage incarné.

Dans les gratuits en ligne, mais griffés d’un bon éditeur, pourquoi pas Heartstone, le jeu de carte en ligne de Blizzard, inspiré de la saga Warcraft ? Ce jeu peut être très jouissif et sympathique. Dans le même esprit de jeu gratuit mais très compétitif, Starcraft II. La campagne Wings of Liberty est actuellement gratuite et le mode compétitif en ligne est accessible.

Le petit bonus: cocktails pour mettre un peu d’ambiance

Si nous étions en hiver, un chocolat chaud ou une bonne tasse de thé seraient l’accompagnateur parfait de vos activités. Mais avec la chaleur qu’il fait, pour vous rafraîchir, Stephane Orange, le responsable du bar du restaurant Kas-Poz à Ebène vous propose plusieurs recettes de cocktail, avec et sans alcool. A vos shakers !

Vos cocktails sans alcool :

Verre Passion

4cl de purée de fruit de la passion, 12cl de thé vert et quelques glaçons. Ce sont tous les ingrédients qu’il vous faudra pour ce cocktail très tropical. Remuez le tout et le tour est joué !

Purée de Kiwi

Dans un shaker mettez un à un, 3 cl de purée de Kiwi, 6cl de jus de pêche, 6cl jus de letchi. Ajoutez-y du Sprite pour relever le côté pétillant de cette boisson. Remuez le tout et c’est prêt pour la dégustation.

Vos cocktails alcoolisés :

Le Mojito

Dans un verre de taille moyenne, mettez trois cuillères à café de sucre de canne. Ajoutez-y le jus d’une moitié de citron vert, quelques feuilles de menthe. Ajoutez-y un peu d’eau gazeuse, environ 3cl. Remuez bien le tout et écrasez la menthe. Ajoutez quelques glaçons et 6 cl de rhum. Complétez avec un peu d’eau gazeuse.

Sex on the beach

Dans un shaker mettez 6cl de Vodka, 2 cl de jus de pêche, 6 cl de jus d’orange, 6 cl de jus de canneberge et mélangez-les énergiquement. Place à la dégustation !

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires