Grosses averses: 28 régions inondées jeudi

Avec le soutien de

La population a eu du mal à empêcher l’eau de s’infiltrer dans leurs maisons, comme ici à Poste-de-Flacq. © Beekash Roopun.

La population a eu du mal à empêcher l’eau de s’infiltrer dans leurs maisons, comme ici à Poste-de-Flacq. © Beekash Roopun.

239 millimètres rien qu’à Providence en 24 heures. Des routes submergées, des maisons inondées et des rivières en crue. Cette situation a amené le National Disaster Risk Reduction and Management Committee à convoquer une réunion de crise hier matin. Et des éléments de la Special Mobile Force et des pompiers ont été à pied d’œuvre pendant toute la matinée. A hier soir, ils étaient toujours affairés à différents endroits de l’île. Tandis que des soldats de la SMF se sont dispersés à travers le pays pour y passer la nuit et pouvoir intervenir dès que nécessaire.

Selon les chiffres disponibles, les casernes des pompiers ont reçu 220 appels pendant la journée et les soldats du feu ont effectué 109 interventions. A 69 reprises, ils ont dû intervenir pour pomper l’eau accumulée dans des cours alors que dans 40 cas, c’était des maisons qui étaient submergées. Ils ont également secouru un automobiliste qui était coincé dans sa voiture à St-Jean.

La route longeant La Nicolière était inondée, hier. © Krishna Pather

Un adulte et ses deux enfants ont pour leur part dû abandonner leur demeure à Rose-Belle pour chercher abri au centre de refuge de Rose-Belle. Des centres de refuge ont également été ouverts à Vallée-des-Prêtres, Flacq et Chitrakoot pour ceux qui seraient contraints de quitter leur maison.

Rien que pour la journée de jeudi, 28 régions ont été inondées. Parmi RicheMare, Poste-de-Flacq, Camp-Fouquereau, TerreRouge, Montagne-Blanche, Albion et Cité Argy.

Route ou rivière ? Nous avions bien du mal à nous décider, hier, lors de notre passage à Poste-de-Flacq.

Des éléments de la Special Mobile Force ont dû intervenir notamment à Anse-Jonchée et dans l’Est pour déblayer la route et déboucher des cours d’eau obstrués. Vingt-deux routes étaient impraticables, mais dans la plupart de cas, les soldats de cette unité de la police ont enlevé les débris qui bloquaient la circulation sauf quand elles étaient submergées par des cours d’eau qui ont quitté leur lit. Deux routes ont également été fissurées notamment à Sainte-Croix. Concernant les passages souterrains des Caudan, ils ont été rouverts au public hier après-midi.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires