Gawtam Goorbin: «Baboolall inn coince mo papa ek mo frer ar so 4x4, mo papa inn voltizé…»

Avec le soutien de
Gawtam Goorbin, le frère de Vijay Anand Goorbin, était présent lorsque le drame s’est joué, hier soir.

Gawtam Goorbin, le frère de Vijay Anand Goorbin, était présent lorsque le drame s’est joué, hier soir.

Il a assisté, impuissant, à toute la scène. Gawtam Goorbin raconte comment Akshay Baboolall a écrasé son frère Vijay Anand, 37 ans, et leur père, 62 ans, contre un mur. «Li fini trouv zot. Baboolall inn coince li net, li’nn avoy li voltizé…» Le drame s’est produit à Fond-du-Sac, dans la soirée du mardi 2 janvier.

Transporté à l’hôpital SSRN, à Pamplemousses, Vijay Anand Goorbin n’a pas survécu à ses blessures. Selon l’autopsie pratiquée ce mercredi 3 janvier, le trentenaire, père de quatre enfants, est décédé des suites d’un choc hémorragique due à des lésions abdominales. Son père est, quant à lui, toujours hospitalisé.

Au dire de Gawtam Goorbin, c’est après 22 h 30 que les faits se sont produits. Il explique qu’Akshay Baboolall, son frère Varun et deux de leurs camarades auraient débarqué à leur domicile. «Enn 4x4 inn vini, zot inn klaxonné for for, zot inn tap baton lor gate…»

Lorsque ses proches se seraient enquis de la situation, la situation aurait dégénéré, poursuit Gawtam Goorbin. Il affirme que Varun Baboolall avait un bâton en main, mais qu’il a pu le lui arracher. Le frère d’Akshay Baboolall et leurs deux camarades se seraient alors sauvés. «Mo’nn galoup derier zot. Zot ti pé avoy ros. Mo papa ek mo frer inn swiv mwa tansion mo gagn kitsoz.»

Entre-temps, Akshay Baboolall serait monté à bord de son 4x4. Alors que les Goorbin rentraient, l’homme aurait foncé sur eux, soutient Gawtam Goorbin. «Li ti pé vini 90 km/h par-la. Li’nn trouv zot...» S’il a pu se mettre à l’abri, en revanche, son frère et son père n’ont pas eu cette chance… 

Akshay et Varun Baboolall se sont tous deux livrés à la police ce mercredi 3 janvier. Ils sont été présentés devant le tribunal de Mahébourg sous une accusation provisoire de meurtre. Ils restent en détention policière. Leurs deux camarades présents lors des faits, hier soir, sont recherchés par la police.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires