Nutrition: retour à des repas équilibrés

Avec le soutien de
La nutritionniste Nirusha Pahladi nous aide à faire la transition en douceur.

La nutritionniste Nirusha Pahladi nous aide à faire la transition en douceur.

Après avoir fait bonne chère durant les fêtes, il est temps de retrouver des repas plus équilibrés.

L’année dernière vous vous étiez promis de vous surveiller et de ne pas dépasser vos limites, mais voilà, de déjeuners en dîners, de verres en verres on ne s’aperçoit pas tout de suite de la quantité de nourriture ou de boissons qu’on consomme. Pour ne pas culpabiliser vous mettez cela sur le compte de la période des fêtes, une futilité en somme, et vous vous promettez de nouveau de faire plus attention l’année prochaine. Mais voilà, votre corps n’oublie pas vos excès, lui, et cela peut avoir des répercussions sur votre santé. «Des recherches ont démontré qu’un excès de consommation, notamment durant cette période de l’année, a un impact sur le gain de poids, ce qui inclut une augmentation de la masse graisseuse. Ceci peut représenter un risque de développer des maladies non transmissibles telles que l’obésité et le diabète. C’est pour cela qu’il convient de faire très attention à ce qu’on consomme et comment nous consommons durant cette période», explique la nutritionniste Nirusha Pahladi.

La nutritionniste Nirusha Pahladi nous aide à
faire la transition en douceur.

Après les fêtes, il est plus que jamais temps de reprendre une alimentation saine, mais pour ce faire il faut y aller en douceur. «Plusieurs étapes sont à suivre pour reprendre une bonne habitude alimentaire», prévient la nutritionniste. Nirusha Pahladi conseille ainsi de commencer par prendre des repas légers. «La soupe est un repas léger et comprend peu de calories. Elle peut facilement être intégrée dans votre alimentation après la période festive. Toutefois, il convient de ne pas oublier que notre corps a aussi besoin d’aliments solides qui apportent à notre organisme l’énergie nécessaire et nous donne également une sensation de satiété. Il faut donc savoir faire la part des choses.»

Le petit-déjeuner, considéré comme étant le repas le plus important de la journée, ne doit pas être raté. Assurez-vous que vos repas soient balancés et comprennent des fibres, des protéines, des vitamines, des minéraux et des graisses non-saturées. Oubliez les aliments transformés, les boissons gazeuses ou alcoolisées et optez plutôt pour l’eau. Il convient d’en prendre 1,5 à 2 litres d’eau au quotidien. N’oubliez pas non plus qu’une alimentation saine passe par cinq fruits et légumes au quotidien. «Il faut également faire attention aux portions. Afin de mieux gérer les portions optez pour une plus petite assiette et surtout ne vous resservez pas», fait ressortir la nutritionniste.

Les exercices physiques ne sont pas à écarter. «Il convient de faire en moyenne 150 minutes d’exercices physiques chaque semaine», explique Nirusha Pahladi. Attention toutefois à ne pas forcer la dose. Les exercices doivent être modérés. Pour être sûr d’être sur la bonne voie, commencez par faire de la marche rapide ou pour plus de contrôle, abonnez- vous à une gym. «Pour éliminer les quelques kilos en trop que vous avez pu prendre durant les fêtes vous pouvez opter également pour la consommation du thé vert ainsi que des yaourts à la grecque. Enfin, n’oubliez pas qu’une bonne nuit de sommeil est réparatrice. Il est conseillé de dormir au moins 8 heures par jour», souligne Nirusha Pahladi.

Si beaucoup attendent la fin de la période des fêtes pour débuter un régime, la nutritionniste prévient : «Esquiver des repas après la période des fêtes n’est jamais une bonne solution, ni non plus commencer un régime drastique en ne mangeant que des fruits ou en ne buvant que des shakes de substitut de repas. Ces méthodes ne serviront qu’à vous déprimer et à la longue vous risquez de consommer encore plus. Les régimes drastiques peuvent nuire à la santé et causer des déficiences nutritionnelles. Un régime doit être équilibré et composé de tous les nutriments nécessaires au fonctionnement optimal de notre organisme, ceci afin de nous protéger contre les maladies. Nous avons souvent des idées préconçues notamment en ce qui concerne la consommation de graisse. Nous pensons à tort qu’il faut à tout prix éliminer la graisse de notre alimentation, or il a été prouvé qu’une consommation de graisse non-saturée est bénéfique pour notre organisme. Cette “bonne graisse” se trouve dans une panoplie de produits tels que l’huile d’olive , de canola, l’avocat, dans les noix et les poissons tels que le saumon ou le thon, entre autres.

Cette graisse non-saturée est connue pour diminuer le taux de cholestérol et par ricochet réduire les maladies cardiovasculaires. Par contre il convient d’éviter les produits transformés. Ils contiennent ce que nous appelons “les mauvaises graisses”, soit les graisses saturées, explique la nutritionniste avant d’ajouter «si vous souhaitez commencer un régime n’oubliez pas non plus votre besoin quotidien en fibres. Optez plutôt pour des produits composés de blé complet, ou encore le riz brun, le quinoa. Ces derniers ont la capacité de contrôler votre taux de sucre et de cholestérol. Dans le cas d’un régime je conseillerai de prendre plusieurs petits repas légers à intervalle régulier. Ces repas devraient comprendre des amuses-bouches équilibrés tels de l’houmous accompagné de bâtonnets de légumes, de petites tranches de pain arrosées d’huile d’olive ou encore de salade de fruits. L’important est de s’assurer que vos repas soient équilibrés et bien proportionnés».

Si la période des fêtes est finie il convient toutefois de continuer à se faire plaisir en mangeant ce régime ou pas.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires