Arrêté pour avoir tailladé des chiens: Nikhil Aumeer avoue un vol avec violence

Avec le soutien de
Nikhil Aumeer a déjà été arrêté pour agression de policiers, port d’arme dangereuse et pour avoir endommagé des biens de l’État.

Nikhil Aumeer a déjà été arrêté pour agression de policiers, port d’arme dangereuse et pour avoir endommagé des biens de l’État.

Alors qu’il se trouve en cellule policière, Nikhil Aumeer, qui était recherché pour plusieurs délits dont un vol avec violence et une agression, est passé aux aveux durant la semaine. Il a été formellement identifié par les victimes. Nikhil Aumeer avait été arrêté après avoir agressé les deux chiens de son oncle et saccagé la maison de ses grands-parents à Triolet.

Les faits se sont déroulés le 6 décembre dans un salon de tatouage à Grand-Baie. Il est reproché au jeune homme de 22 ans d’avoir agressé deux personnes à l’arme blanche avant de s’enfuir avec Rs 9 000. Il avait à ses cotés son frère Ivran et un ami. 

«Il était aux alentours de 16 heures lorsqu’il a débarqué au salon. Il est entré en premier. Arrivant en dernier, son ami a baissé le rideau pendant que Nikhil menaçait mon collègue avec un couteau. J’avais le dos tourné», se souvient le propriétaire du lieu. 

Injures et menaces

Il avance que Nikhil Aumeer a proféré des injures et a menacé de faire usage de son arme. «Il y avait un client avec nous. Monn dir li pa fer sa la. Linn komans tap mwa ek mo koleg», raconte le jeune homme d’une trentaine d’années. Il ajoute qu’alors qu’il saignait abondamment du nez, l’un du trio s’est enfui avec la recette de deux jours. 

Le propriétaire a rapporté le cas à la police de Grand-Baie. Il a affirmé qu’il connaît les trois hommes mais sans les avoir côtoyés. Cet habitant du Nord a déclaré que le frère de Nikhil Aumeer lui a lancé des menaces lorsqu’il s’est rendu au poste de police de Grand-Baie pour la parade d’identification. «Sa bann malad sa, mo pa koné ki zot kapav fer ek ki ena dan zot latet. Bann dimounn koumsa bizin pa gagn kosion», lâche-t-il.

Récidiviste

La police a objecté à sa remise en liberté et il est provisoirement poursuivi sous une charge de Rogue and Vagabond. Il aurait aussi lancé des pierres et des bouteilles sur des policiers le jour de son interpellation. 

Ce n’est pas la première fois que ce jeune homme fait parler de lui. Connu des services de la police, il avait agressé trois jeunes à Trois-Boutiques en 2011 ; il était alors âgé de 17 ans. Il a déjà été arrêté pour agression de policiers, port d’arme dangereuse et pour avoir endommagé des biens de l’État.
 

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires