Sortie contre les nominés: les propos de Lutchmeenaraidoo au politburo du MSM ?

Avec le soutien de
Quelques réactions des internautes sur la page Facebook de «l’express» par rapport à la déclaration du ministre.

Quelques réactions des internautes sur la page Facebook de «l’express» par rapport à la déclaration du ministre.

Vishnu Lutchmeenaraidoo a tiré à boulets rouges sur les casinos de Maurice, Air Mauritius, la SIC et la Mauritius Duty Free Paradise, entre autres. Sa déclaration a embarrassé plus d’un du côté de la majorité.

«Pa koné ki pou kozé. Lépep ti pou aprésié ki to démisioné pou montré to mékontantman dé la sitiasion.» «Ki sa éléksion Arvin-la kipé tap dan latet, koumsa ou pé koul PM-la, boss ?» Ce sont quelques-unes des réactions des internautes sur la page Facebook de l’express après que Vishnu Lutchmeenaraidoo, le ministre des Affaires étrangères, a critiqué la performance de certains organismes parapublics dirigés par des nominés politiques à la Lunch Room de l’Assemblée nationale lorsqu’il a présenté l’orientation politique de son ministère le mercredi 27 décembre.

Il a cité notamment les casinos de Maurice, l’aviation commerciale (Air Mauritius), la State Investment Corporation (SIC) et la Mauritius Duty Free Paradise. Sa sortie en a surpris plus d’un d’autant que sa sœur Rita Veerasamy est à la tête de la SIC et que les nominés politiques sont des proches du gouvernement.

La déclaration du chef de la diplomatie mauricienne embarrasse quelques membres de la majorité et les responsables d’institutions visées. D’ailleurs, dit-on, la question pourrait être abordée lors de la première réunion du bureau politique du Mouvement socialiste militant (MSM), prévue le 15 janvier.

«Critique constructive»

 Nous avons sollicité le trésorier du MSM, le ministre Mahen Jhugroo, qui dit préférer s’abstenir de tout commentaire. Du côté du Muvman Liberater, Eddy Boissézon, le ministre de la Fonction publique, affirme qu’il réagira ultérieurement. «Je dois prendre connaissance de l’intégralité de son discours et des circonstances dans lesquelles il a tenu ses propos avant de faire une déclaration», remarque-t-il.

Sudesh Rughoobur est, lui, un des rares membres de la majorité à commenter la déclaration du ministre des Affaires étrangères. «Toute critique constructive pour l’avancement du pays est la bienvenue. Il n’a pas dit qu’il y a un problème avec les nominés politiques, mais il a plutôt déclaré que les organismes parapublics doivent être productifs. Je suis d’accord avec lui. Si quelqu’un n’arrive pas à rendre une compagnie productive, c’est mieux qu’il parte», estime ce membre du MSM.

Nous avons contacté Arjoon Suddhoo, le président du conseil d’administration d’Air Mauritius. Il a fait comprendre qu’il reviendrait vers nous par la suite étant pris dans une réunion, mais ne l’a pas fait. Racheed Daureeawoo, le président de la Maurtius Duty Free Paradise, n’a, pour sa part, pas souhaité faire de commentaire. Du côté de la SIC, aucun membre de la direction n’était joignable hier.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires