Allégations d’arnaque: litige autour de la rénovation d’une église

Avec le soutien de
Vikash Singh Beegun a porté plainte au poste de police de Bel-Air.

Vikash Singh Beegun a porté plainte au poste de police de Bel-Air. 

C’est une bataille ouverte entre un pasteur et une de ses ouailles. Vikash Singh Beegun soutient qu’il a travaillé pour la rénovation de l’église Universelle à Bel-Air et n’aurait pas été rémunéré. De son côté, le pasteur Morgan affirme que cette restauration devait être faite bénévolement et que c’était le message qu’il avait prôné. En tout cas, il compte saisir la justice pour régler ce problème.

Étant un nouveau disciple de l’église Universelle, Vikash Singh Beegun pensait y retrouver la sérénité. Cet entrepreneur a proposé ses services pour la rénovation.

Cependant il déclare qu’à aucun moment, il ne devait le faire bénévolement. «Surtout que la dette est estimée à Rs 265 000. J’avais fait comprendre que je suis disposé à offrir mes services mais qu’il faudrait payer pour les matériaux et la main-d’œuvre. J’ai engagé une vingtaine d’employés dans cette rénovation.»

Il précise qu’il a informé le pasteur qu’il faudra lui verser la somme pour pour qu'il puisse s’acquitter des dépenses avant le 21 décembre et aussi payer ses employés. «Or, j'attends toujours d’être remboursé. Pour le moment, l’on ne m’a donné que Rs 46 000.» Il a dû donc stopper la rénovation.

Le fait est qu’il n’a pas signé de contrat. «Le pasteur m’a demandé pourquoi je n’ai pas confiance en lui», allègue Vikash Singh Beegun.

Il avance qu’il ne pouvait pas faire un tel don matériel surtout que financièrement, il frôle le rouge. «Mes trois enfants ont une seule chambre à partager. Vous pensez que je peux me permettre d’être aussi généreux ?»

Voulant obtenir son dû, il dit avoir essayé à maintes reprises de parler au pasteur. «Mais il reste injoignable. Il avait tenu une réunion où il avait confirmé qu’il allait me rembourser, mais toujours rien.» Il a porté plainte contre cette église et le pasteur à la police de Bel-Air.

De son côté, le pasteur Morgan se dit outré par la manière d’agir de Vikash Singh Beegun. «Depuis le début, j’avais demandé qui pourrait bénévolement remettre l’église en état. Le monsieur s’était proposé. Mais après quelque temps, il est venu nous demander de l’argent pour la rénovation. Voyant que le coût allait être élevé, nous avons fait réunir une somme pour l’aider. Mais je précise que le travail devait être bénévole.»

Le pasteur avance que l’entrepreneur serait devenu agressif. «Il m’a menacé et s’est montré impoli envers nous. Le dialogue est devenu compliqué avec lui.»

Il dit aussi craindre pour sa sécurité. «Je vais faire une déposition pour ma sécurité. Je pense que cela devra être réglé devant la cour à présent.»

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires