Pravind Jugnauth: «J’ai ma petite idée sur comment éliminer la mafia de la drogue»

Avec le soutien de
Le Premier ministre a participé, ce mercredi 27 décembre, à l’inauguration du Vaish Bhawan, à Lallmatie.

Le Premier ministre a participé, ce mercredi 27 décembre, à l’inauguration du Vaish Bhawan, à Lallmatie.

Le mandat de son gouvernement prend fin dans deux ans. Et d’ici là, «vous verrez la quantité de choses que nous accomplirons». C’est l’assurance donnée par le Premier ministre. Surtout que, insiste-t-il, «mo pa kontan blagé mwa». Pravind Jugnauth intervenait, ce mercredi 27 décembre, à l’inauguration du Vaish Bhawan, à Lallmatie.

L’une des priorités de son gouvernement, rappelle Pravind Jugnauth, est le combat contre la drogue. À ce propos, il fait une révélation. «J’ai ma petite idée sur comment éliminer la mafia de la drogue.» Mais, chut ! «Chaque chose en son temps», lance le Premier ministre. N’empêche que, tonne-t-il, «mo pou san pitié kont sa bann mafia-la. Sa sé enn véritab pwazon!» Dans la foulée, il a demandé l’aide de la population pour éradiquer ce fléau.

Ayant eu «l’honneur» et le «privilège» de se mettre au service du pays, poursuit le Premier ministre, il compte tout faire pour que la population connaisse la prospérité. «Mo koné kot mo pé amenn lil Moris», répète-t-il.

 «Je vais me donner plus à fond»

Les retombées sur le plan économique commencent d’ailleurs à se faire sentir, dit-il. De citer le classement de l’indice Mo Ibrahim. Maurice a maintenu sa première place en Afrique, tout en améliorant son score. «Nous devons continuer sur notre lancée.» Il fait valoir, en outre, que le taux de chômage dans le pays est en baisse. «Le chômage est aussi une de nos priorités. Hier, ce taux était de 8 %. Aujourd’hui, nous constatons que ce taux diminue.»

Le chef du gouvernement est catégorique. Il n’y a «aucune recette magique» pour améliorer la qualité de vie. Si ce n’est le travail. Il rappelle que c’est lui, alors qu’il était ministre de l'Agriculture en l’an 2000, qui a enclenché la réforme dans l’industrie sucrière, introduisant le Voluntary Retirement Scheme.

Et cette année encore, avec le salaire minimum, avance Pravind Jugnauth, il a fait en sorte d’améliorer la vie des travailleurs. «Bizin get bann dimounn ki pé travay pou Rs 4 000, Rs 5 000. Nou pou asiré ki bann anployé gagn Rs 9 000 à plein temps.»

Tout ceci, fait valoir le Premier ministre, le pousse à travailler davantage pour le bien-être de la population. «Je vais me donner plus à fond.»

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires