Kugan Parapen: «Li important nou guet tou seki Resistans ek alternatif inn fer en dehors élection»

Avec le soutien de
Kugan Parapen s’était porté candidat à l’élection partielle dans la circonscription n°18, Belle-Rose-Quatre-Bornes. 

Kugan Parapen s’était porté candidat à l’élection partielle dans la circonscription n°18, Belle-Rose-Quatre-Bornes. 

«Resistans ek Alternatif est le seul parti politique qui a mené une vraie bataille en 2017. Nous avons accompli beaucoup de choses également en dehors du cadre de l’élection partielle.» C’est ce qu’a lancé Kugan Parapen de Resistans ek alternatif lors du dîner de fin d’année de son parti politique qui a eu lieu dans la soirée de ce mardi 26 décembre, à centre Mère Courage, Moka. 

Pour le candidat battu à l’élection partielle de la circonscription n°18, l’heure était au bilan. Ce, afin de mieux répondre aux objectifs et aux priorités qui se présenteront en 2018. 

Selon ce dernier, l’année 2017 a très mal commencé sur le plan politique avec la nomination de Pravind Jugnauth comme Premier ministre du pays. «C’est une nomination illégitime. Resistans ek Alternativ a pleinement assumé son rôle. On était le premier parti politique à porter plainte contre cette nomination. Nou finn zouer enn rol de enn opposition alternatif. Lezot parti inn fer mem action plitar», a fait ressortir Kugan Parapen. 

D’ajouter que Resistans ek alternatif a occupé une place importante dans l’actualité pour ses nombreux combats. «On a voulu faire une manifestation dans les rues. Mais la police nous l’a interdit», déplore ce dernier. 

Autre réalisation de son partit, dit-il, est l’introduction du concept «gentrification» le 1er mai dernier à Mahebourg. «Nou finn fer tousala en dehors cadre élection. Li important nou guet tou seki Resistans ek alternatif inn fer en dehors élection», a-t-il précisé. 

Toutefois, malgré les contraintes dit-il, Resistans ek alternatif a tenu à participer à l’élection partielle de n°18. «On a tenu ferme. Nous n’avons pas à rougir de notre performance. Car elle a été honorable.»

Quoi qu’il en soit, il a concédé le fait que son parti a sous-estimé ses faiblesses. Et qu’il a commis des «erreurs volontaires» en se référant à leur choix de ne mettre aucune affiche lors de la campagne électorale. «Maintenant, il nous faut réfléchir et voir comment on va mobiliser l’électorat.»

Performance de 4,1%

Selon ce dernier, l’adversaire principal de cette élection n’était autre que le système lui-même. Soit les élites économiques et une certaine partie de la presse qui, selon Kugan Parapen, était contre son parti. 

«Mais nous devons être fiers. Car il y a des centaines de quatrebornnais qui ont été convaincus par notre parti. Nous avons fait une performance de 4,1%.»

2018, dit-il, sera une année très importante sur le plan politique. «Notre pays fait face à une mauvaise situation. Le changement viendra de ceux qui ne s’intéressent pas à la politique. On va les mobiliser. Mais il faudra qu’on revoie notre stratégie.  Resistans ek alternatif est composé de plus de trois cents membres. Ensemble, nous déciderons de l’avenir du parti», a conclu ce dernier. 

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires