Anil Gayan: «C’est Navin Ramgoolam qui aurait dû se porter candidat au nº18»

Avec le soutien de
Le ministre Anil Gayan tenant la dernière conférence de presse de l’alliance gouvernementale pour 2017, le vendredi 22 décembre.

Le ministre Anil Gayan tenant la dernière conférence de presse de l’alliance gouvernementale pour 2017, le vendredi 22 décembre.

«Roshi Bhadain a eu la naïveté de croire qu’il serait le candidat unique de l’opposition !» Cette déclaration du ministre du Tourisme, Anil Gayan, qui agissait aussi comme porte-parole du gouvernement, est lourde de sens pour son ex-collègue du Cabinet. C’était dans l’après-midi du vendredi 22 décembre, dans son bureau à Port-Louis, lors de la dernière conférence de presse de l’alliance gouvernementale pour 2017. Outre l’élection partielle à Belle-Rose–Quatre-Bornes, où il n’a pas manqué de cibler Navin Ramgoolam, le ministre a parlé des projets réalisés par le gouvernement, du Metro Express et de l’économie, entre autres.

Revenant à la partielle, Anil Gayan a égratigné le leader du Parti travailliste (PTr), Navin Ramgoolam, en affirmant que c’est ce dernier qui aurait dû se porter candidat à l’élection de remplacement. Et non Arvin Boolell. Il met cela sur le compte d’un manque de courage politique de la part du leader du PTr. Il a tenu à dire que l’alliance gouvernementale respecte le verdict des urnes, et observe que les grands perdants sont le MMM et le PMSD. 

Il a aussi justifié la non-participation du gouvernement à cette élection, en la mettant sur le compte des projets majeurs qui devaient se faire pendant cette période. Et qui auraient dû être mis sous l’éteignoir, «parski tou desizion ti kapav interprété kouma bribe elektoral». Le porte-parole a ainsi fait référence à l’introduction du salaire minimum. 

Abordant le projet du Metro Express, le ministre Gayan avance que les travaux sont déjà bien entamés et que, en ce qui concerne Arab Town, à Rose-Hill, «finn ena sertin politisien kinn kré problem mé marsan Arab Town boukou pli satisfé». En ajoutant que les autorités remplaceront tout ce qui est déplacé par quelque chose de meilleur. «Nou fer appel a la popilasion pou ki zot ena pasians. Nou bizin pas parla pou moderniz nou péi.»

Au chapitre de l’économie, Anil Gayan, citant le rapport «Ease of doing business», rappelle que le pays a progressé de 25 points cette année. Il dit que le gouvernement s’attend à un taux de croissance supérieur aux 4 % prévus par la Chambre de commerce. Tout en affichant la satisfaction gouvernementale de voir le taux de chômage en baisse à 7,1 % et aussi de voir le taux de croissance du secteur de la construction à 9 %. 

Le porte-parole du gouvernement a conclu son intervention en disant que Maurice est une démocratie, où chacun est libre de dire ce qu’il veut. Y compris les adversaires du gouvernement. «Soyons généreux en cette période de fête.»

Publicité
Publicité

L’express vous propose une série d’articles sur l’élection partielle au n⁰18 , Belle-Rose–Quatre-Bornes. Découvrez, entre autres, les centres de vote, les députés passés et actuels ainsi que les candidats… 

D'autres articles »
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires