Les dix faits marquants de cette partielle

Avec le soutien de
Les Rouges savourent leur victoire après l’élection d’Arvin Boolell ce lundi 18 décembre.

Les Rouges savourent leur victoire après l’élection d’Arvin Boolell ce lundi 18 décembre.

Quels sont les points forts de cette partielle après la journée mouvementée de ce lundi 18 décembre. Retour avec 10 points clés. 

Arvin Boolell, élu avec 7 990 voix

«Dans tous les 13 lekol nounn bat zot», a soutenu Navin Ramgoolam, leader du Parti travailliste (PTr). Et d’ajouter que son parti est une famille. «Le PTr, c’est une famille. Moi et Arvin, nous sommes une famille.» Arvin Boolell a lui soutenu qu’il ne faut jamais sous-estimer le Parti Travailliste. «Sé enn parti ki aprtenir a lepep», a affirmé Arvin Boolell.

Jack Bizlall  devance le candidat du PMSD

Jack Bizlall, candidat du Muvman Premye a obtenu 2 611 voix. Il devance ainsi le Danesh Maraye, candidat du PMSD qui, lui, arrive avec 2177 voix.

Roshi Bhadain termine troisième dans la course

Il croyait dur comme fer en une possible victoire. Mais Roshi Bhadain, leader du Reform Party se classe en troisième position avec 2913 voix.

Le chanteur Nitish Joganah rafle 353 voix

Il rêvait de rentrer à l’Assemblée nationale. Mais les urnes en ont décidé autrement. Car le chanteur Nitish Joganag a remporté uniquement 353 voix.

Un candidat obtient 0 vote

Yenkanah Nasanah est le seul candidat qui n’a pas obtenu le moindre vote à cette élection partielle. Il termine ainsi en dernier sur la liste des 40 participants qui ont brigué les suffrages à Belle-Rose-Quatre-Bornes.

Voici une infographie sur les votes obtenus par les sept premiers candidats.

Le boycott de la MBC

La MBC n’a pas retransmis le discours de Navin Ramgoolam ni celui d’Arvin Boolell après la proclamation des résultats. «Choquant», ont commenté les analystes politiques sur le plateau de lexpress pour couvrir cette actualité. 

La déception de Tania Diolle

«C’est triste car une élection comme celle-ci, sans aucune alliance, ne reviendra jamais.» C’est ce qu’a déclaré Tania Diolle, la candidate du Mouvement patriotique. Visiblement déçue, elle a avancé que «l’électorat aurait dû profiter de cette élection pour signifier sa préférence».

Kugan Parapen déplore l’absence des jeunes

«La jeunesse ne s’est pas mobilisée.» C’est le constat de Kugan Parapen, candidat de Resistans ek Alternativ. Selon lui, même si c’est une contre-performance, il faut voir le bon côté des choses. Notamment, qu’il y a plusieurs centaines citoyens de la circonscription no. 18 qui veulent du changement.

Le PMSD sort la tête haute, dit Aurore Perraud

«Des candidats ont fait le jeu de certains partis», regrette Aurore Perraud du PMSD. Selon cette dernière, certains candidats ont été choisis uniquement pour diviser les votes. «De plus nous avons fait une campagne honnête. On sort de là la tête haute.»

Le MMM félicite le PTr et accepte la défaite

C’est sans animosité que les membres du MMM ont félicité les Rouges présents dans l’enceinte de l’école. Nita Juddoo, qui termine deuxième, a gardé malgré tout le sourire. 

Publicité
Publicité

L’express vous propose une série d’articles sur l’élection partielle au n⁰18 , Belle-Rose–Quatre-Bornes. Découvrez, entre autres, les centres de vote, les députés passés et actuels ainsi que les candidats… 

D'autres articles »
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires