#18: les candidats jouent la carte de la prudence

Avec le soutien de
Roshi Bhadain a serré son épouse à la fin du scrutin. Arvin Boolell et Nita Juddoo l’ont joué bons camarades. Dhanesh Maraye invitait à aller dans l’isoloir. Quant à Tania Diolle, voyait-elle quelque chose venir ?

Roshi Bhadain a serré son épouse à la fin du scrutin. Arvin Boolell et Nita Juddoo l’ont joué bons camarades. Dhanesh Maraye invitait à aller dans l’isoloir. Quant à Tania Diolle, voyait-elle quelque chose venir ?

Ils sont confiants. Mais malgré cela, les candidats de la partielle au n°18, à la fermeture des bureaux de vote à 18 heures hier, dimanche 17 décembre, ont préféré jouer la carte de la prudence. Ils craignent tous la surprise que leur réserve le taux d’abstention.

Retour dans la circonscription, hier. Des baz de certains partis étaient déjà fermées vers 16 heures dans quelques régions. «Pou al kasiet soley», prétendent les partisans. Les activistes du Reform Party, peu nombreux sur le terrain, se sont éclipsés à un moment de l’après-midi. Un dirigeant de ce parti explique que leur stratégie était de canaliser leur énergie uniquement sur ceux qui allaient voter Roshi Bhadain.

Du côté du Mouvement patriotique, ils étaient peu nombreux. Au niveau du parti bleu, c’était plutôt la discrétion. Les membres du Parti mauricien social-démocrate (PMSD) semblaient se concentrer sur leurs bastions.

Quant au Parti travailliste (PTr) et au Mouvement militant mauricien (MMM), leur stratégie était tout autre. Ils ont mobilisé à bloc leurs activistes. Dans pratique ment chaque coin et recoin de la circonscription Belle-Rose–Quatre-Bornes, ils occupaient des tables ; bon nombre d’entre elles grouil lant d’activités.

N’empêche que la bataille sur le terrain était entre les proches du PTr et ceux du MMM. À l’avenue Ollier, par exemple, des hauts parleurs diffusaient en boucle une chanson à la gloire d’Arvin Boolell. «Anou al vot Arvin Boolell», exhortait le chanteur. Les activistes du MMM ont préféré exécuter quelques pas de danse en face de leurs adversaires.

En bon opportuniste, un partisan de Jack Bizlall brandissait, lui, une photo du candidat du Muvman pre mye me, proposant d’aller voter pour ce dernier. Tandis que des «agents» du PMSD étaient assis à l’intérieur d’un bâtiment écoutant sagement les live à la radio.

Plusieurs candidats

Plus loin, dans le catchment area de l’école Louis Nellan, avec ses 11 197 électeurs répartis dans deux bureaux de vote, l’ambiance était plus électrique. L’un des centres de vote a accueilli les électeurs de Palma et de La Source.

D’ailleurs, cette école a été le théâtre de plusieurs incidents. D’abord, entre le député du MMM Rajesh Bhagwan et l’ex-ministre Anil Bachoo. Puis, entre Ajay Gunness et Rajesh Jeetah qui ont eu de vifs échanges. Arvin Boolell et Roshi Bhadain se sont également lancés des vannes.

Les partis en lice l’ont compris : il faut convaincre les élec-teurs qui se trouvent à l’école Louis Nellan. Roshi Bhadain y a passé la fin de l’après-midi ; tout comme plusieurs dirigeants rouges ; et Koomaren Chetty, ancien candidat de cette circonscription et membre du PMSD, qui était aux côtés de Dhanesh Maraye. Tania Diolle et Nitish Joganah s’y trouvait également.

Autre constat : beaucoup de personnes âgées ont voté, hier. Les jeunes, quant à eux, étaient quasi absents. Sauf ceux qui accompagnaient leurs parents.

Publicité
Publicité

L’express vous propose une série d’articles sur l’élection partielle au n⁰18 , Belle-Rose–Quatre-Bornes. Découvrez, entre autres, les centres de vote, les députés passés et actuels ainsi que les candidats… 

D'autres articles »
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires