Acte d’intimidation: «Je suis prêt à aller en grève pour le bien de la police», dit l’inspecteur Boojhawon 

Avec le soutien de
La marche des policiers a eu lieu le 29 novembre.

La marche des policiers a eu lieu le 29 novembre.

La réponse de sir Anerood Jugnauth au Parlement, le mardi 12 décembre, lors de la Private Notice Question (PNQ) a déçu la Police Officers Solidarity Union (POSU). Face à la presse hier, jeudi 14 décembre, le président de la POSU, Jaylall Boojhawon, a aussi commenté la première marche des policiers le 29 novembre dernier. «C’est une première. Nous sommes satisfaits malgré un faible taux de participation. Beaucoup n’ont pas répondu présents par peur de représailles.» Explique l’inspecteur Jaylall Bhoojawon.

L’inspecteur Bhoojawon, qui se dit victime d’intimidation, songe à une grève de la faim.  «Mo ena linformasyon qui p rod met tou kalité case kont moi.  Mo pa pu aret mo lalit pour le bien être de la force policière.  Si ena pou fer enn grev de la fin mo pou fer li», relate t-il. L’inspecteur Jaylall Bhoojawon a également déploré le fait que des policiers doivent accompagner des officiers de la Sécurité sociale chez des personnes âgées pour faire leur nouvelle carte d’identité depuis le 16 octobre. Il se demande aussi pourquoi le service de la Emergency Response Service est sollicité auprès d’une seule société de gardiennage lorsqu’une alarme se déclenche chez un client. 
 

Publicité
Publicité

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires