Amendements à la Constitution: le gouvernement pas favorable aux propositions de Ganoo

Avec le soutien de
Le leader du Mouvement patriotique fera son summing-up ce vendredi.

Le leader du Mouvement patriotique fera son summing-up ce vendredi.

Les propositions du leader du Mouvement patriotique Alan Ganoo dans sa motion privée déposée au Parlement en juillet n’ont pas convaincu les députés de la majorité lors de la séance parlementaire d’hier, jeudi 14 décembre. Elles portaient sur la limitation de mandat du Premier ministre, l’introduction d’un système de quota pour plus de représentation féminine à l’Assemblée nationale, le rappel des parlementaires non performants ou encore une loi anti-transfuge ainsi qu’une révision des pouvoirs de l’Electoral Boundaries Commission, entre autres.

Alan Ganoo et Jean-Claude Barbier étaient présents au sein de l’hémicycle hier. Le Deputy Chief Whip Ravi Rutnah et le ministre du Tourisme Anil Gayan ont débattu de la motion.

Pour Ravi Rutnah, c’est au peuple de décider si un Premier ministre devrait revenir au pouvoir ou pas. Selon lui, modifier la Constitution privera les électeurs de ce choix. Le ministre du Tourisme Anil Gayan a abondé dans le même sens.

Concernant le système de quota pour la représentation féminine, Ravi Rutnah a souligné que Maurice a connu une avancée considérable en la matière avec la première femme speaker, une première présidente, une ministre de l’Éducation et plus récemment, la nomination de Fazila Jeewa- Daureeawoo en tant que vice-Première ministre. Il a également mentionné la création d’un gender caucus par la speaker. Tout comme Anil Gayan après lui, Ravi Rutnah a fait ressortir que ce sujet suscite le débat car le système de quota va contre la notion d’égalité des chances, entre autres.

Au chapitre des transfuges, le député Rutnah a fait remarquer que les alliances électorales font partie du paysage politique de Maurice depuis très longtemps. Il a une fois de plus indiqué que c’est au peuple de décider. Quant au découpage des circonscriptions et au fait que certains ont plus d’électeurs que d’autres, Ravi Rutnah a avancé que seuls les problèmes auxquels fait face le pays déterminent le choix de l’électorat.

Aujourd’hui, Étienne Sinatambou prendra la parole sur cette motion. Puis Alan Ganoo fera son résumé (summing-up).

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires