Pravind Jugnauth: «Le patriotisme de Soodhun a sauvé le pays»

Avec le soutien de

Lors de son discours après le dernier comité central du MSM de l’année, Pravind Jugnauth a passé son année en revue et s’est particulièrement attardé sur deux points : l’affaire Betamax et le salaire minimum.

Le Premier ministre a commencé par saluer Showkutally Soodhun, qu’il qualifie comme «un pilier du parti» qui a été la cible de l’opposition. Il a salué sa négociation auprès de l’Arabie saoudite pour aider le pays. Pravind Jugnauth a ensuite enchaîné sur Veekram Bhunjun qui, selon lui, a bien calculé son coup. «Il a choisi le mois de décembre pour mettre son affaire en cour pour bloquer le pétrolier de Maurice afin d’étrangler le pays» a-t-il fustigé, précisant cependant qu’il ignore où se trouve la Haute cour de Karnataka. Heureusement, dit-il, que Showutally Soodhun était là bas et a négocié avec les plus hauts sommets de l’état et même en tant que simple député, il a réussi à éviter une crise. 

Au passage, il n’a pas manqué de lancer des piques à l’opposition par rapport à ce qui a été dit sur ces négociations.

En ce qui concerne le salaire minimum, Pravind Jugnauth a fait savoir que cette décision est historique et a salué les syndicats et le patronat qui ont été ouverts aux discussions. «Nous avons une volonté d’améliorer le sort des travailleurs, surtout ceux au bas de l’échelle» a-t-il affirmé. 

Il a aussi précisé que le gouvernement a décidé de faire un cadeau aux travailleurs à travers la Mauritius Revenue Authority en leur donnant une allocation supplémentaire. A la fin, il n’a pas manqué de rappeler à son assistance que grâce à sa gestion du pays, le pays a progressé de 24 places dans le rapport de la Banque Mondiale. 
 

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires