Ji Yun Knits Ltd: les ouvriers bangladais rapatriés d’ici le 15 janvier

Avec le soutien de
Des employés étrangers de Ji Yun Knits, à Goodlands.

Des employés étrangers de Ji Yun Knits, à Goodlands.

La cinquantaine d’employés bangladais affectés à l’usine Ji Yun Knits Ltd, à Goodlands, ont repris le chemin du travail, hier, mercredi 6 décembre. Ils devraient être en poste jusqu’à ce qu’ils retournent dans leur pays d’origine, d’ici le 15 janvier. Cela, après que la direction de l’usine est tombée d’accord, mardi, pour ne pas rapatrier ces travailleurs en attendant les conclusions d’une enquête initiée par le ministère du Travail.

La direction de Ji Yun Knits Ltd s’est aussi engagée à prendre des actions correctives suivant les plaintes de ces employés, en présence du syndicaliste Faizal Ally Beegun. Ainsi, le management de l’usine doit rendre les passeports aux employés et permettre à ces derniers de travailler d’après le système en cours, et non selon le «piece rate.» Le problème de logement doit aussi être abordé. Des officiers du ministère devraient se rendre sur les lieux bientôt pour un constat des conditions dans lesquelles vivent les travailleurs étrangers.

Par ailleurs, le nécessaire doit être fait afin que les contributions au National Savings Fund/National Pension Fund de 11 Bangladais qui ont quitté Maurice, le 11 novembre, leur soient remboursées. Ces derniers sont partis car ils n’étaient pas d’accord avec le système de «piece rate.»Au niveau des autorités, on soutient que l’usine n’obtiendra pas de permis pour faire venir d’autres travailleurs étrangers.

Publicité
Publicité

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires