PNQ: «Betamax a bien mijoté son coup», dit Ashit Gungah

Avec le soutien de
Selon le ministre du Commerce, tous les arrangements ont été faits pour l’approvisionnement du pays en produits pétroliers. 

Selon le ministre du Commerce, tous les arrangements ont été faits pour l’approvisionnement du pays en produits pétroliers. 

«C’est un acte antipatriotique et irresponsable.» Au dire du ministre du Commerce, Ashit Gungah, la compagnie Betamax a tenté de provoquer une rupture de stock des produits pétroliers et de prendre en otage le pays, alors que l’affaire est en cour actuellement. Il répondait à la Private Notice Question (PNQ) du leader de l’opposition, sur une éventuelle pénurie de carburants à Maurice.

Le ministre du Commerce a donné la garantie qu’il n’y aura aucune pénurie de produits pétroliers sur le marché. Expliquant que la STC a fait des démarches pour l’approvisionnement de produits pétroliers. Ashit Gungah n’a cependant pas voulu donner de détails à ce stade. Insistant sur le fait que le carburant arrivera au pays dans les temps et que celui-ci est en conformité avec les spécificités de la State Trading Corporation (STC). 

Le leader de l’opposition est revenu à la charge avec une question supplémentaire. Xavier-Luc Duval a interrogé le ministre Gungah sur la déclaration de la STC en cour de Kanataka. La compagnie expliquait que Maurice était limité dans ses réserves en produits pétroliers et que si le Pacific Diamond n’était pas au pays vers le 9 décembre, le pays serait paralysé. Le ministre Ashit Gugah devait affirmer tous les arrangements ont été faits à temps et qu’il n’y aura aucune pénurie. 

Par ailleurs, Xavier-Luc Duval a voulu savoir si Maurice allait acheter des produits pétroliers directement d’autres pays ou s’il aurait recours aux «brokers» à qui des commissions devraient être payées. Ashit Gungah devait avancer que la STC paiera les même frais que d’habitude et que le bateau sera dans les eaux mauriciennes bien avant le Pacific Diamond. Il n’y aura pas de retard, a-t-il souligné. «We are dealing with countries where petroleum products are flooded», a fait ressortir Ashit Gungah. 

Le leader de l’opposition a également interpellé le ministre sur une éventuelle hausse du prix du carburant. Le ministre Gungah a alors fait valoir que les prix fluctuent sur le marché international et sont fixés à Maurice par le Petroleum Pricing Committee. 

Pour ce qui est du paiement des Rs 4,5 milliards à Betamax, en sus des intérêts, le ministre du Commerce a indiqué que la décision finale sera prise à l’issue du jugement de la cour en mars de l’année prochaine. Le leader de l’opposition a, par ailleurs, réclamé la mise sur pied d’une commission d’enquête. Ashit Gungah devait répliquer qu’il y a une enquête de la police, de l’ICAC et de la cour d’arbitrage. Il ne voit, de ce fait, pas l’utilité d’une commission d’enquête.

La réponse d'Ashit Gungah à la PNQ de Xavier-Luc Duval by L'express Maurice on Scribd

Publicité
Publicité

Rs 5 milliards. C’est la somme que devra débourser l’Etat mauricien pour payer Veekram Bhunjun. Retour sur toute cette affaire qui a débuté en janvier 2015 avec la résiliation du contrat de Betamax par le gouvernement Lepep.

D'autres articles »
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires