Goodlands: 17 ouvriers bangladais refusent de reprendre le travail

Avec le soutien de
Fayzal Ally-Beegun compte accompagner les travailleurs étrangers pour porter plainte au ministère du Travail.

Fayzal Ally-Beegun compte accompagner les travailleurs étrangers pour porter plainte au ministère du Travail.

Ils contestent leur nouvelle formule de travail. 17 Bangladais employés par l’usine textile Ji Yun Ltd de Goodlands ont refusé de reprendre le travail ce lundi 4 décembre. Selon le syndicaliste Fayzal Ally-Beegun, la direction de l’usine aurait tenté de retirer de force les travailleurs de l’usine alors que ces derniers observaient un sit-in. La police a été mandée sur les lieux pour calmer les esprits.

«J’ai l’intention d’emmener ces travailleurs au ministère du Travail et des relations industrielles pour qu’on puisse prendre en considération leurs doléances», a déclaré Fayzal Ally-Beegun. Les travailleurs étrangers demandent qu’une enquête soit initiée sur leurs conditions de travail ainsi que sur la contribution au fonds national de pension comme inscrit sur leurs fiches de paie. Cette unité de textile compte environ 80 ouvriers.

Publicité
Publicité
Soutenez lexpress.mu

Pendant cette période de confinement, profitez de l’express, Business Mag, Weekly, 5-Plus Dimanche, de tous vos magazines préférés et de plus de 50 titres de la presse Française, Afrique et Ocean indien sur KIOSK.LASENTINELLE.MU.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous !

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x