Fausses cartes d’identité: un vaste réseau dans le viseur des autorités

Avec le soutien de
Les fausses cartes biométriques saisies seraient presque identiques aux vraies, selon les autorités.

Les fausses cartes biométriques saisies seraient presque identiques aux vraies, selon les autorités.

Trois individus ont été arrêtés par des éléments du Central Criminal Investigation Department (CCID) dans le sillage d’une enquête sur un réseau d’usurpateurs d’identité. Il s’agit de Jean François Choy Wah Ying Yue Hin Fon, un Portlouisien de 49 ans, Ackbar Khan Bachooa, un Mahébourgeois et Hamjad Goodur, un Flacquois, tous deux âgés d’une trentaine d’années.

Les suspects auraient tenté d’effectuer des retraits de plusieurs milliers de roupies dans des succursales de la State Bank Of Mauritius (SBM) et de la Mauritius Commercial Bank (MCB) en présentant de fausses cartes d’identité biométriques. Un individu qui se serait approprié l’identité d’un certain Bhargawah Appadoo est toujours recherché.

Ce sont les éléments de la Criminal Investigation Division (CID) de la division sud qui s’étaient saisis de cette affaire après qu’un premier cas avait été rapporté au poste de police de Rose-Belle, le 19 septembre. Ce jour-là, un «client» de la SBM qui aurait usurpé l’identité de Bhargawah Appadoo, accompagné d’Ackbar Khan Bachooa, était venu faire un retrait de Rs 50 000 sur son compte et un transfert d’une somme de Rs 600 000 de la Bank One. Appelé à justifier la provenance de cette somme, le «client» aurait répondu que l’argent provenait de la vente d’un terrain.

Doutant de ses propos, le manager lui aurait demandé des détails, comme sa date de naissance et le numéro de son téléphone cellulaire. Ce à quoi le «client» aurait eu du mal à répondre. Mal à l’aise, le faux Bhargawah Appadoo aurait demandé à utiliser les toilettes de l’établissement. Après quoi, il se serait rendu dans sa voiture sur l’aire de stationnement de la banque avant de prendre la fuite laissant ses documents derrière lui. Son acolyte aussi avait disparu.

Une enquête a été initiée par la CID de Rose-Belle, menée par les hommes de l’ASP Satiadjv Callychurn. Le frère du vrai Bhargawah Appadoo a donné une déposition et a confirmé que son frère, qui était veuf depuis neuf ans, est décédé en janvier 2016, en Inde, où il y était rendu pour se faire soigner pour des problèmes cardiaques.

Mais, après un deuxième cas enregistré le 23 novembre, à Plaine-Magnien, le patron du CCID, l’assistant commissaire de police, Devanand Reekoye et son adjoint, le surintendant de police, Seeparsad Mannaram, ont décidé que c’est leur département qui allait s’en occuper, devant la gravité de cette affaire. C’est l’équipe de l’assistant surintendant, Raman Hossenbaccus qui suit le dossier.

Retrait de Rs 50 000

Dans le deuxième cas des enquêteurs du CCID ont été sollicités par une succursale de la MCB de Plaine-Magnien. Le personnel aurait surpris Jean François Choy Wah Ying Yue Hin Fon qui tentait d’usurper l’identité d’un client pour effectuer un retrait de Rs 50 000. Alertées, les autorités n’ont pas tardé à mettre la main aussi sur Ackbar Khan Bachooa qui l’avait accompagné. C’est après l’arrestation du Portlouisien et du Mahebourgeois que les hommes de l’ASP Hossenbaccus ont fait la relation avec le cas de la SBM de Rose-Belle.

Le dénommé Hamjad Goodur a été arrêté, lundi. Il a été présenté devant un tribunal, mardi. Ce suspect et Jean François Yue Hin Fon ont retrouvé la liberté conditionnelle, jeudi. Quant à Ackbar Khan Bachooa, il est maintenu en cellule policière. Pendant la journée de jeudi, une perquisition policière a été effectuée à son domicile, à Mahébourg. Plusieurs documents compromettants ont été saisis.

Selon une source, deux cartes d’identité biométriques saisies par la police pour le besoin de l’enquête seraient presque identiques, à l’œil nu, à celles émises par le bureau de la Mauritius national Identity Card (MNIC). Mais aucune information ou anomalie n’a été détectée dessus par le lecteur au bureau du MNIC.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires