Banderoles déchirées au n°18: nouvelle plainte du Mouvement patriotique à la police

Avec le soutien de
Les dirigeants du Mouvement patriotique ont porté plainte à la police de Quatre-Bornes, ce vendredi 1er décembre.

Les dirigeants du Mouvement patriotique ont porté plainte à la police de Quatre-Bornes, ce vendredi 1er décembre.

«C’est clair que Tania Diolle fait peur à certains de nos adversaires…» Et pour Alan Ganoo, président du Mouvement patriotique, c’est la raison pour laquelle les banderoles du parti au n°18, Belle-Rose–Quatre-Bornes, ont été à nouveau déchirées. Les dirigeants du parti, accompagnés d’hommes de loi, ont porté plainte à la police de Quatre-Bornes, ce vendredi 1er décembre.

La veille, trente-six des quarante banderoles du Mouvement patriotique ont été déchirées. «Ce qui s’est passé est inadmissible», lâche Alan Ganoo. D’ajouter que c’est «une situation qui ne peut plus être tolérée». Au dire du président du Mouvement patriotique, il s’agit d’un «acte antidémocratique».

«Lanket bizin ouver, na pa posib sa!» Alan Ganoo demande à la police de visionner les caméras CCTV placées dans les endroits où les banderoles ont été déchirées.

Publicité
Publicité

L’express vous propose une série d’articles sur l’élection partielle au n⁰18 , Belle-Rose–Quatre-Bornes. Découvrez, entre autres, les centres de vote, les députés passés et actuels ainsi que les candidats… 

D'autres articles »
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires