Abusée sexuellement par son époux: elle risque la prison pour avoir brûlé sa maison

Avec le soutien de
Chinamee Appadoo a mis le feu à sa maison en décembre 2015.

Chinamee Appadoo a mis le feu à sa maison en décembre 2015.

Elle n’en pouvait plus des abus sexuels dont elle était victime. Chinamee Appadoo voulait se venger de son époux et de son beau-frère, qui n’étaient autre que ses bourreaux. C’est ainsi qu’elle a fini par incendier la résidence conjugale, à New-Grove le 20 décembre 2015.

Hier, mercredi 29 novembre, en cour intermédiaire, Chinamee Appadoo, qui était âgée de 58 ans au moment des faits, a écopé de six mois de prison. La peine a toutefois été suspendue. Une enquête sociale sera menée afin de déterminer si elle est apte à faire des travaux d’intérêt général.

«Il est vrai que c’est une offense très grave que vous avez commise», a estimé la magistrate Adila Hamuth. Elle a cependant pris en considération l’état de santé mentale de l’accusée, qui avait été examinée par un médecin. Il se trouvait que Chinamee Appadoo prenait des médicaments pour retrouver le sommeil. Et qu’elle était dépressive suivant les abus qu’elle subissait. «La Cour tient en compte votre âge et la valeur des dommages encourus lors de l’incendie et le fait que vous ayez plaidé coupable et ayez démontré des remords», poursuit la magistrate.

Chinamee Appadoo devra revenir en cour intermédiaire le 10 janvier 2018. Elle saura alors si le rapport du Probation Office lui a été favorable et si elle est apte à effectuer des travaux d’intérêt général. Elle a retenu les services de Me Jaysing Chummun.
 

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires