Vidéo de Soodhun: «Bravo l’express qui a choisi son pays à un scoop», déclare Paul Bérenger

Avec le soutien de
Paul Bérenger se demande depuis quand Xavier-Luc Duval possédait la vidéo sur Soodhun avant de la remettre à l'express.

Paul Bérenger se demande depuis quand Xavier-Luc Duval possédait la vidéo sur Soodhun avant de la remettre à l'express.

«Vous avez choisi votre pays au lieu de votre profession !» C'est en ces termes que Paul Bérenger a tenu, le samedi 24 novembre, face à la presse, à féliciter l’express qui a préféré ne PAS publier la vidéo de Showkutally Soodhun tenant des propos à relent communal et de placer le Premier ministre (PM) devant ses responsabilités.

Pour rappel, le même Xavier-Luc Duval, qui ne rate jamais une occasion de publiquement critiquer l'express (en public et sur Facebook), avait discrètement remis la vidéo au journaliste Axcel Chenney, le 6 novembre. Ce dernier a alors informé son directeur des publications, Nad Sivaramen, pour la marche à suivre. Décision a alors été prise de ne PAS publier et de solliciter en urgence le PM.

Samedi, lors de son point de presse, le leader du MMM s’est aussi questionné sur le motif du leader de l’opposition. Bérenger a demandé à ce dernier de révéler la date à laquelle il a reçu la vidéo. 

À la suite de la diffusion de la vidéo par un autre média, vidéo que l’express avait montrée au PM et avait choisi de ne pas diffuser (même partiellement), Pravind Jugnauth, après sa rencontre avec Nad Sivaramen et Axcel Chenney, de même par la suite, avec des personnalités comme le cardinal Piat (inquiet des répercussions), avait réclamé une enquête de police et a demandé à Showkutally Soodhun de démissionner en tant que ministre, le 10 novembre.

Interrogé, le directeur des publications de l’express, Nad Sivaramen, révèle que le leader de l’opposition Xavier-Luc Duval a remis la vidéo pour que celle-ci soit publiée. Ce que l’express n’a pas fait dans le but de préserver la paix sociale. «Par souci déontologique, on n'a pas révélé notre source à la police. C'est Duval qui tente une récupération politique comme il en a l'habitude qui est venu de l'avant. C'est la première fois de ma carrière que je vois tant d'opportunisme et de légèreté. Mais il faut savoir que Duval voulait la diffusion. Pourquoi sinon aurait-il sollicité l'express? On n'est pas des facteurs pour remettre un colis au PM que je sache ! Mais on a choisi notre pays en faisant un journalisme responsable. Duval, lui, est un irresponsable dangereux pour notre paix sociale. Heureusement que le bon sens a prévalu dans cette sinistre affaire et que le PM, après quelques jours, a fait le bon choix en sanctionnant Soodhun comme vice-Premier ministre», a résumé Nad Sivaramen.

Lors de leur rencontre avec le PM, Nad Sivaramen et Axcel Chenney ont expliqué à celui-ci qu'ils ont choisi de ne pas diffuser la vidéo séditieuse pour préserver l'harmonie sociale.
Publicité
Publicité

On le croyait invincible et intouchable après que ses nombreuses frasques qui ont défrayé la chronique depuis le début de son mandat et qui sont passées sans qu’on le sanctionne. Mais Showkutally Soodhun s’est résigné à donner sa démission d’un «commun accord» avec le Premier ministre Pravind Jugnauth, après qu’une vidéo dans laquelle il tient des propos à relent communal a été publiée. Retour sur le scandale qui a fait tomber le n°4 du gouvernement.

D'autres articles »
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires