Tourisme: l’école hôtelière offrira des specialisations en sommellerie et en langues

Avec le soutien de
Les prix des nouvelles formations qui seront proposées à l’école hôtelière sir Gaëtan Duval devraient être établis bientôt.

Les prix des nouvelles formations qui seront proposées à l’école hôtelière sir Gaëtan Duval devraient être établis bientôt.

Les portes seront fermées à partir du 12 décembre. Mais pas pour longtemps puisque l’école hôtelière sir Gaëtan Duval sera en chantier. Un appel d’offres a été lancé pour l’agrandissement de l’institution d’Ébène afin d’accueillir des cours en sommellerie et en langues. 

Il est ainsi prévu d’aménager un laboratoire dédié à l’étude de la sommellerie. Selon une source proche du dossier, cette spécialité sera de plus en plus demandée dans les hôtels à l’avenir. 

L’autre espace servira à l’apprentissage de l’allemand, l’espagnol et l’italien, entre autres langues étrangères. «Celles-ci sont un atout dans le secteur du tourisme, dit la source. C’est une demande constante de l’industrie.» 

Il existe déjà des formations basiques dans ces deux filières, avance la source. Mais l’école hôtelière sir Gaëtan Duval propose des «spécialisations». Les travaux devraient durer environ huit mois dès qu’un entrepreneur sera choisi. Les prix de ces nouvelles formations devraient être établis bientôt. 

L’école hôtelière ayant un accord avec une institution hôtelière de Monaco, les chargés de cour viendront de cette principauté pour la durée des cours. Les élèves mauriciens pourraient également avoir la possibilité de faire le déplacement. 

«Dans un premier temps, nous viserons les professionnels voulant se spécialiser et offrir un meilleur service.» Par la suite, les spécialisations devraient être ouvertes aux débutants. 

Du reste, dans les prochains mois, l’institution proposera de nouveaux cours de cuisine internationale aux chefs d’hôtels et de restaurants. Ceux-ci seront de courte durée et seront ainsi plus adaptés à l’emploi du temps des élèves. 

Des chefs étrangers viendront à Maurice pour assurer la formation et partager leur savoirfaire. Ainsi, les élèves seront exposés à la cuisine indienne, thaï et chinoise, entre autres, avec pour objectif de pouvoir proposer une diversité de plats de qualité aux touristes. 

Par ailleurs, le Mauritius Institute of Training and Development a revu le contenu de ses programmes de formation. Celui de Rodrigues sera étendu sous peu.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires