Chemin-Grenier: Les créations des enfants à l’honneur au marché de Noël

Avec le soutien de
 Les enfants du Centre Joie de Vivre consacrent une partie de leurs vacances à confectionner des objets décoratifs.

Les enfants du Centre Joie de Vivre consacrent une partie de leurs vacances à confectionner des objets décoratifs.

Le Centre Joie de vivre de Chemin-Grenier organise un marché de Noël le 30 novembre, au Caudan, en collaboration avec la Fondation Nouveau Regard. À l’agenda des pièces décoratives de Noël fabriquées par les enfants du centre eux-mêmes. 

«Environ une quinzaine d’enfants du centre profitent des vacances scolaires pour participer à cette levée de fonds. Les objets sont faits à base d’argile et de perles décoratives», explique Francesse Townsend. Cette dernière est la codirectrice du centre, qui accueille des enfants en difficulté d’adaptation scolaire. 

Fondé en 1989 et financé par l’Union européenne et les fonds du Corporate Social Responsibility, le Centre Joie de vivre a 27 ans d’existence et travaille avec 54 élèves de 10 à 16 ans.

«Ici, nous donnons des formations aux enfants qui ne peuvent suivre le cursus scolaire. Nous offrons des cours d’alphabétisation pour les aider au niveau des langues et le calcul. Nous avons aussi un agenda dédié au jardinage, à la pâtisserie, à la poterie et au sport. Le but est de les aider à s’épanouir pleinement dans un cadre où la compétition scolaire n’est pas une priorité», poursuit la directrice. 

Cela fait déjà dix ans qu’un bâtiment a été offert à l’école par des bénévoles à la rue Charles Telfair. Le centre est équipé de sa propre cuisine pour les cours de pâtisserie et d’un espace vert pour les cours de jardinage. Cinq formateurs se relaient auprès des élèves.

 Outre les activités visant à encadrer les enfants, le centre travaille aussi avec les parents grâce au service d’un family counsellor et d’un travailleur social. «Au centre, la relation parent et enfant est aussi importante. D’où l’intervention d’un conseiller qui aide les parents à communiquer avec leurs enfants. Les soucis parents–enfants sont très communs mais sont aussi un point négatif qui nuit à l’épanouissement des enfants.» 

Le centre offre par ailleurs le petit-déjeuner et le déjeuner aux enfants tous les jours. «Nous accueillons des enfants issus de plusieurs endroits : de Camp-Diable, Rivière- des-Anguilles, Souillac, Chemin-Grenier, Bel-Ombre, Baie-du-Cap, La Gaulette et Rivière-Noire. D’habitude ce sont les parents qui viennent vers nous. L’admission pour l’année prochaine se fera à partir du 8 janvier», explique Francesse Townsend.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires