Air Mauritius: après les pilotes, le personnel navigant tape du poing sur la table

Avec le soutien de
MK affirme avoir «beaucoup recruté cette année». Mais le personnel navigant se dit, lui, dépassé.

MK affirme avoir «beaucoup recruté cette année». Mais le personnel navigant se dit, lui, dépassé.

Après les pilotes, c’est au tour du personnel navigant commercial d’Air Mauritius (MK) de taper du poing sur la table. Alors que la période de pointe de décembre approche, on déplore le manque d’effectif pour assurer le service.

Dans les milieux concernés, on souligne que 75 % des vols décollent avec en moins un ou deux membres du personnel navigant. La plupart des vols vers l’Europe, par exemple, décolleraient avec seulement avec huit membres d’équipage à bord, contre dix habituellement. Et tout récemment, un des vols sur Perth a décollé avec huit membres d’équipage au lieu de neuf, fait-on valoir.

Une situation qui est loin d’enchanter le personnel navigant. «La clientèle est exigeante. Un membre d’équipage pour environ 44 passagers… Quand on est à huit, il y a des chariots qui sont sans surveillance. On doit reprendre le trolley et assurer le service puisqu’il y a un manque d’effectif.»

«La gestion n’est pas bien effectuée»

D’aucuns soutiennent ainsi que la direction n’a pas de vision sur le long terme. «La gestion n’est pas bien effectuée. C’est un problème récurrent. Il y a eu un moment d’apaisement. Il y a eu des vols où il manquait des chefs de cabine. Un Senior Flight Purser par exemple, on l’a rétrogradé pour remédier au manque de personnel.»

Cependant, du côté de la compagnie d’aviation nationale, l’on rassure qu’il y a suffisamment de personnel navigant pour assurer les vols. L’on explique «avoir beaucoup recruté cette année».

Conditions d’emploi différentes pour ceux employés par Airmate

La compagnie d’aviation nationale a recruté 48 membres d’équipage, cette année, à travers la compagnie Airmate. Selon une source au sein du personnel navigant, il existe toutefois des disparités dans leurs contrats. «Les conditions sont différentes. Leur salaire de base n’est pas respecté. Ils ne touchent pas d’allocation de repas comme le personnel navigant. On n’a jamais vu des conditions pareilles !»

À Air Mauritius, toutefois, on précise qu’en ce qui concerne les employés d’Airmate, elle n’a aucune obligation de leur offrir les mêmes conditions sur leur contrat de recrutement.

Publicité
Publicité

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires