Démission annoncée de Rampertab: Deepak Balgobin calme le jeu

Avec le soutien de
Deepak Balbogin a été nommé Chairman de la Mauritius Housing Company Ltd, il y a quelques mois de cela.

Deepak Balbogin a été nommé Chairman de la Mauritius Housing Company Ltd, il y a quelques mois de cela.

Il a beaucoup contribué à éviter la démission du Parliamentary Private Secretary (PPS), Raj Rampertab. Deepak Balgobin a été le pont entre le Bâtiment du Trésor et le député de Flacq-Bon-Accueil.

Deepak Balgobin, habitant Mare-La-Chaux, village situé dans la circonscription No 9, est membre du MSM depuis 2005. Cet homme de 37 ans a, depuis les élections de 2005, donné un coup de main aux candidats du MSM au no 9. Comme Raj Rampertab, ils sont nombreux au MSM qui apprécient son rôle au sein du parti. D’ailleurs il a été nommé Chairman de la Mauritius Housing Company Ltd, il y a quelques mois de cela.

Rôle de conciliateur

Avant sa nomination, Deepak Balgobin a travaillé dans l’hôtellerie durant ces 20 dernières années. Il a travaillé au niveau des ressources humaines, d’où son rôle de conciliateur entre Raj Rampertab et Pravind Jugnauth.

Ainsi jeudi, quand il a appris que le PPS voulait démissionner de son poste, il s’est tout de suite rendu à son domicile à St-Julien d’Hotman, pour en savoir plus sur son état d’esprit. Une fois sur place, il a tenté de convaincre Raj Rampertab de ne pas aller de l’avant avec sa démission.  Mais ce n’était pas une partie facile, étant donné que le PPS digérait mal le remplacement de Showkutaly Soodhun par Fazila Jeewa-Daureeawoo. Les replacements de Roshi Badhain par Sudhir Sesungkur et Ravi Yerrigadoo par Maneesh Gobin n’auraient pas été au goût du PPS. D’autant plus dans le cas de Raj Dayal, son poste est toujours vacant.

Ligne de communication avec le Bureau du Premier ministre

«Quand j’ai entendu la nouvelle, je me suis vite rendu chez lui pour le convaincre de ne pas aller de l’avant avec sa démission», a expliqué Deepak Balgobin à l’express, ce lundi 20 novembre.

Il a, ainsi, ouvert une ligne de communication avec le Bureau du Premier ministre pour une rencontre entre le PPS déçu et Pravind Jugnauth. Celle-ci a eu lieu dans l’après-midi de jeudi.

Et si c’était un autre parlementaire ? «J’aurais fait la même chose, car je pense qu’en faisant cela, j’aide mon parti et aussi le pays. Ce n’est pas correct qu’il y ait une instabilité politique. On ne devrait, d’ailleurs, pas dépenser de l’argent en organisant des partielles».

Publicité
Publicité

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires