Football - Charity shield: sur fond de polémique

Avec le soutien de
La formation de l’ASPL 2000 a connu un profond remaniement et tentera de conserver son trophée aujourd’hui au Stade George V.

La formation de l’ASPL 2000 a connu un profond remaniement et tentera de conserver son trophée aujourd’hui au Stade George V.

Le Charity Shield, étape obligatoire pour donner le départ du championnat national, débute cet après-midi. Le coup d’envoi sera donné à 15h30 au stade George V à Curepipe. Mais cette saison, il faut se rendre à l’évidence, le cœur n’y est pas.

Incapable de mettre en place un programme cohérent en vue de redresser la barre et assurer comme il se doit la survie du championnat professionnel, désormais connu comme la Professional Football League (PFL), la Mauritius Football Association (MFA) s’est quelque peu retrouvée au pied du mur et dans l’obligation de débuter la saison coûte que coûte.

Footballeurs marginalisés !

Les footballeurs, soit ceux qui auraient dû bénéficier de toute l’attention, sont, en fait, les plus marginalisés. Ils n’ont eu de cesse de quémandera leur salaire depuis le mois de septembre tout en dénonçant la politique du ministère de la Jeunesse et des Sports (MJS) et celle de l’instance de Trianon.

Quoi qu’il en soit, l’ASPL 2000 et Pamplemousses SC se disputent le premier trophée de la saison 2017/2018, qui risque une nouvelle fois d’être mouvementée. Comme l’an dernier, ces deux clubs se retrouvent et ont l’occasion de marquer leur territoire.

En 2016, c’est l’ASPL 2000 qui était sortie vainqueur du premier duel de la saison en l’emportant sur le plus petit des scores. C’est son capitaine Andy Lalaina qui avait inscrit le seul but du match. Cette fois, le Malgache s’est envolé vers d’autres cieux et le club de la capitale devra se passer de ses services.

Il y aura donc de la revanche dans l’air. Si l’effectif de Pamplemousses SC, emmené par Tony François, demeure relativement le même que la saison dernière, l’ASPL 2000, pour sa part, a procédé à plusieurs changements. D’ailleurs, Sakoor Boodhun a été remplacé par Kofi Kawata, ancien joueur de Dunkerque, en France, entre autres. Marco Dorza est parti rejoindre l’AS Quatre-Bornes tandis que la doublette malgache Lalaina/Randriadrasama est repartie dans la Grande île.

Tous les ingrédients sont donc réunis pour offrir une belle affiche aux supporteurs, histoire d’oublier les tourments du passé et ceux qui se profilent à l’horizon.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires