Commission drogue: Raouf Gulbul se défend des allégations à son encontre

Avec le soutien de
Raouf Gulbul a remis un document d’Emtel à la commission le mercredi 15 novembre.

Raouf Gulbul a remis un document d’Emtel à la commission le mercredi 15 novembre.

Lors de la troisième audition de Me Raouf Gulbul, le 6 novembre, Paul Lam Shang Leen avait révélé deux numéros de téléphone, l’un enregistré en Colombie et l’autre à Maurice. L’un est enregistré au nom de l’épouse de Raouf Gulbul et l’autre au nom du trafiquant de drogue Peroomal Veeren. Les conversations se sont déroulées entre avril 2015 et mars 2016. Mais l’avocat a remis un document d’Emtel à la commission le mercredi 15 novembre.

Il y est stipulé qu’entre janvier 2015 et novembre 2017, il n’y a eu aucune communication entre la Colombie, les Seychelles, les Comores et le numéro de Raouf Gulbul enregistré au nom de sa femme.

Sollicité à la suite de l’audition de son neveu, Riaaz Gulbul, le mercredi 15 novembre, l’avocat a tout balayé d’un revers de la main. Il a maintenu qu’il n’a jamais reçu d’argent de la mère de Peroomal Veeren.

«De plus, le voyage en France était familial. Il y avait ma femme, mes enfants et moi-même. Jamais le frère de Sada Curpen n’est apparu dans l’image», a-t-il fait savoir.

Publicité
Publicité

Il n’est pas le seul avocat cité lors des auditions devant la Commission d’enquête sur la drogue mais il en est certainement le plus diversement commenté. Pour cause, plusieurs témoignages accablants jouent en sa défaveur. Retour sur cet avocat-politicien dont le nom est cité dans des affaires de drogues depuis plus de 20 ans.

D'autres articles »
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires