Reshma Sumputh-Ramchurn: «Les messages des grands partis ne passent pas»

Avec le soutien de

Le Muvman travayis militan (MTM) aligne sa secrétaire générale, Reshma Sumputh-Ramchurn, comme candidate à la partielle. Cette femme, âgée de 37 ans, soutient qu’elle participe à cette partielle pour gagner car «les messages des grands partis ne passent pas au no 18».

Ancien membre du Parti travailliste (PTr) depuis 2005, cette mère de deux enfants est à sa première élection. La directrice d’une école privée s’est engagée dans cette partielle parce que, selon ses dires, le MTM a une autre vision du pays. «Cette partielle servira de tremplin pour les élections générales.»

Depuis quelques semaines, la candidate du MTM a des contacts directs avec les électeurs. Pour elle, le message passe très bien de cette façon. D’ajouter que son parti a prévu un budget de Rs 250 000 pour cette partielle. Toutefois, les dépenses seront moindres. Car, dit-elle, le parti est aidé par des bénévoles.

Le MTM, créé en 2014 dans le sillage du départ de Vasant Bunwaree du PTr, va bientôt mettre sur pied une plate-forme pour que les habitants du no 18 puissent faire entendre leurs doléances. «Ce ne sera pas uniquement pour cette partielle. Cette plateforme sera toujours d’actualité après, afin de permettre aux électeurs de cette circonscription d’attirer notre attention sur leurs problèmes.» Elle invite donc les habitants à y participer.

Publicité
Publicité

L’express vous propose une série d’articles sur l’élection partielle au n⁰18 , Belle-Rose–Quatre-Bornes. Découvrez, entre autres, les centres de vote, les députés passés et actuels ainsi que les candidats… 

D'autres articles »
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires