Automobile: Rs 25 000 pour une nouvelle plaque d’immatriculation

Avec le soutien de
Les automobilistes devront débourser Rs 25 000 pour changer de plaque d’immatriculation.

Les automobilistes devront débourser Rs 25 000 pour changer de plaque d’immatriculation.

Le but : donner la chance aux propriétaires de véhicules d’avoir des plaques d’immatriculation avec leurs initiales. La National Transport Authority (NTA) a préparé un position paper qu’elle a envoyé au ministère des Infrastructures publiques la semaine dernière. Elle demande la mise sur pied d’une nouvelle série de ces plaques et attend le feu vert du ministère pour entamer le projet.

Selon les techniciens de la NTA, il est possible de mettre à la disposition des propriétaires de véhicules des plaques d’immatriculation à partir des lettres FN-1 à ZZ-1 000. Une démarche possible même si le véhicule a été acheté en 2017.

De ce fait, si un automobiliste veut changer de plaque d’immatriculation, il peut en choisir une se trouvant dans la nouvelle série contre un paiement de Rs 25 000. «Nous avons décidé de nous pencher sur ce projet à cause d’un problème d’informatique», fait ressortir un cadre de la NTA.

En effet, «avec le nombre grandissant de véhicules et chiffres sur les plaques d’immatriculation, notre serveur informatique éprouve des difficultés à emmagasiner tous ces numéros. D’où l’idée de proposer un plus grand choix aux propriétaires de véhicules», explique notre interlocuteur.

Le cadre souligne également qu’un certain nombre d’automobilistes ne souhaitent pas que l’année du véhicule soit visible sur la plaque. Ces personnes peuvent alors réserver des plaques contre une somme de Rs 2 000.

Par ailleurs, si un automobiliste n’a pas payé la vignette pour la déclaration de son véhicule depuis plus d’un an, la plaque d’immatriculation redevient la propriété de la NTA. «Techniquement, une plaque n’est pas réellement la propriété de l’automobiliste. Elle appartient à la NTA. C’est l’instance qui est habilitée à donner un numéro à un véhicule, si le propriétaire n’est pas en règle», avance notre interlocuteur.

Dans le passé, un projet de loi était en préparation pour permettre aux propriétaires de véhicules d’utiliser des noms de cinq à six lettres sur les plaques. Mais ce projet n’a pas fait l’unanimité.

Publicité
Publicité

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires