L'express leaks du dimanche 5 novembre au vendredi 10 novembre

Avec le soutien de

Des bruits de couloir, les derniers buzz ou les derniers scandales, l'express vous dévoile ici ce que les autres vous cachent.

Indendentured

Qui a posé cette banderole en marge des célébrations marquant l’arrivée des travailleurs engagés à la gare Jan Palach Sud, à Curepipe? Il se chuchote que ce serait les organisateurs au niveau du ministère des Arts et de la culture en raison du logo y figurant. Mais ces derniers l’auraient fait enlever en quatrième vitesse après s’être aperçus de la bourde. Comme quoi, il n’y a pas que le drapeau indien qui est en sens dessus dessous.
 

Pravind l’indécis

Pravind Jugnauth a informé la population hier que Showkutally Soodhun démissionne. Soit avec quatre jours de retard depuis qu’il a pris connaissance de la vidéo. Or, des sources indiquent que le Premier ministre avait déjà enclenché les procédures pour la révocation de Showkutally Soodhun mercredi, mais qu’il a changé d’avis une trentaine de minutes plus tard. Et la démission communiquée hier n’était pas une révocation mais une décision prise «d’un commun accord».

Soodhun pas le seul ?

Une bande-son associée à un ambassadeur mauricien dans un grand pays fait le tour de Facebook depuis plusieurs jours. Le diplomate y tient un langage dénigrant envers une communauté. L’enregistrement audio aurait pu ne pas être crédible, mais celui qui l’a publiée sur les réseaux sociaux travaille régulièrement pour l’ambassade de Maurice dans ce pays, où il mène un combat contre la discrimination.

Le bon ami de Maigrot

Comment Alvaro Sobrinho a-t-il eu le feu vert du Board of Investment (BoI) pour l’achat de villas de luxe au Royal Park à Maurice ? Il se chuchote qu’un ministre controversé serait derrière toute cette affaire. Ce bon ami de Bernard Maigrot, qui n’est autre que le promoteur de Royal Park, aurait fait pression jusqu’à ce que le BoI cède.

Discothèque ambulante

Ambiance de «happy hour» ce jeudi après-midi dans l’enceinte même des Casernes centrales. Le véhicule noir venant du quartier-général de la police avec à son bord quatre policiers n’est pas passé inaperçu avec la musique qui jouait à fond. Certains policiers étaient choqués par cette attitude qu’ils jugent inappropriée venant de leurs collègues.

Syndicaliste trop visible

Un syndicaliste est remonté contre un haut fonctionnaire. La raison : celui-ci l’a accusé, au cours d’une réunion, de tout faire afin d’être visible dans les médias. Cela, afin de se faire élire encore une fois comme président. Le syndicaliste a porté plainte auprès du chef de la fonction publique, Nayen Koomar Ballah par le biais d’une lettre. Il a notamment demandé au secrétaire du Cabinet de rappeler à l’ordre ce haut fonctionnaire.

Véhiculer les punaises

C’est une vraie torture pour ces policiers lorsqu’ils doivent monter à bord d’un des véhicules qui leur sont alloués. «Ler sorti ladan, enn ta bos lev ar nou», dit l’un d’eux. Ils se plaignent que malgré plusieurs plaintes, rien n’a été fait jusqu’ici pour éradiquer les punaises qui ont élu domicile sur les sièges de ce véhicule.

Élections 2019

L’ancien PM a déjà une idée de qui seront ses colistiers aux prochaines élections générales. L’un d’entre eux, dit-on, pourrait être un chargé de cours qui sera en retraite d’ici les élections. D’ici là, il fait profil bas. D’ailleurs, il est connu dans l’Est.

Arian devance Veeramundar

Ceux qui suivent les mouvements d’influence au sein du bureau du Premier ministre (PMO) constatent la relégation de Rudy Veeramundar au profit de Ken Arian, de l’Outsourcing and Telecommunications Association of Mauritius. L’héliportage de celui-ci au PMO bouscule plus d’un. Mais l’ami Ken maintient que sa présence ne se monnaye aucunement. «Je le fais par amitié et pour mon pays.» N’est-elle pas belle la vie sous nos cocotiers ?

Sournoiserie

Certains journalistes de la station nationale de radio-télévision sont montés au créneau après la parution de l’interview du président du conseil d’administration de l’organisme. Ils disent, entre autres, que cette personne ne connaît rien de la MBC. Toutefois, le président du «board» serait en possession d’une bande enregistrée de ces propos et attend son heure pour agir.

Jacqueline : le retour?

Il se chuchote que la propriétaire du restaurant «La Clef des Champs», l’infatigable Jacqueline Dalais, pourrait avoir, à nouveau, pignon sur rue dans la capitale. Elle négocierait l’emplacement d’un restaurant, idéalement situé sur le plan stratégique. Ceux qui mangent à Port Louis se lèchent, diplomatiquement, déjà, les babines…

«E-system» en panne

Le système informatique de la division commerciale de la Cour suprême est en panne depuis deux jours. Ce «e-system» singapourien pourrait coûter gros, voire plusieurs millions de roupies, au judiciaire en termes de réparation. De plus, cette panne risque de retarder plusieurs cas en cour.

Un A319 contre un ATR

La nouvelle turbulence à Air Mauritius ne s’arrête pas aux annulations des vols de la compagnie nationale d’aviation. Un vol ATR aurait également été «upgraded» par un A319…

Rencontre Tote–GRA

En marge de l’arrivée du Pari mutuel urbain (PMU) dans le paysage du jeu à Maurice, l’Automatic System Ltd et Global Sports Ltd crient à la politique de deux poids deux mesures. Leurs représentants ont sollicité et obtenu une rencontre avec la Chief Executive Officer de la Gambling Regulatory Authority, Divya Ringadoo, jeudi. Celle-ci a dû répondre à une série de questions des opérateurs du «Tote», dont une portant sur la disparité entre leurs licences au coût de Rs 15 millions annuellement et celle du partenaire mauricien du PMU, Peerless Ltd. Celle-ci ne coûte que Rs 15 000 pour une durée semblable.

Résistance

Le dernier remue-ménage à la tête de la fonction publique passe mal. Une des hauts fonctionnaires mutées ferait de la résistance. Elle ferait du lobby pour être transférée dans un autre ministère.

Sous surveillance

Un député du gouvernement croit fermement qu’après avoir croisé le fer à plusieurs reprises avec les ministres du gouvernement par le biais de questions parlementaires, son téléphone cellulaire a été placé sur écoute. À ceux qui veulent aborder des sujets sensibles avec lui, il leur conseille de venir le voir en personne pour parler de tout et de rien.

La promesse d’un restaurant manager

Le responsable d’un restaurant fréquenté par l’élite politique a fait transmettre le message suivant à au moins deux ministres et à son staff : «Prévenez-moi si Soodhun vient déjeuner, je vais m’absenter ce jour-là uniquement pour ne pas avoir le déplaisir de lui serrer la pince !» C’est dire l’impopularité qui gagne d’autres cuisines. Comment contenir la fumée de contestation ?

{{title}}

{{#if summary}}

{{summary}}

{{/if}} {{#if image}}
{{image.alt}}
{{/if}} {{{body}}}

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires