Bérenger: «Bann ki’nn défann Soodhun dimounn pou kras lors zot»

Avec le soutien de
Paul Bérenger est d’avis que l’épisode Soodhun est une occasion pour le gouvernement de se ressaisir.

Paul Bérenger est d’avis que l’épisode Soodhun est une occasion pour le gouvernement de se ressaisir.

Ceux qui ont volé au secours de l’ancien ministre du Logement et des terres en ont pris pour leur grade. En effet, le leader du MMM a vertement critiqué les défendeurs de Showkutally Soodhun à la suite des propos à relent communal qu’il a tenus dans le boardroom de son ministère le 17 juillet 2017. Paul Bérenger, qui a salué la prise de position du public dans cette affaire lors de sa conférence de presse hebdomadaire ce samedi 11 novembre, est persuadé que ceux qui ont pris la défense et ont justifié les propos de l’ex-no4 du gouvernement subiront, eux aussi, les foudres de la population. «Pei inn pass par enn moman difisil é samem mo salué bann séki inn pran position. Ban lache kinn défann é zistifié Soodhun, dimounn pou kras lor zot. Mo mem pa pou dir zot nom pou sali mo labous.»

Paul Bérenger qui s’est attardé sur la démission de Soodhun a affirmé que ce dernier s’est disqualifié en tant que ministre et député. Il est, néanmoins, d’avis qu’il n’est pas le seul à avoir fauté. «Ena Kalyan Tarolah, Ravi Rutnah, Raj Dayal, Thierry Henry… lalis-la long», a-t-il fait ressortir. La Speaker, Maya Hanoomanjee et le ministre mentor, sir Anerood Jugnauth n’ont, eux aussi, pas été épargnés. «Depuis un certain temps, les élus, la Speaker ainsi que SAJ ont fait honte au pays. Mais avec l’épisode de Soodhun, tout a pris une autre direction et cette affaire menaçait l’unité du pays.»

Toutefois, le leader des mauves est d’avis que cet épisode est l’occasion pour le gouvernement de se ressaisir. «Il faut commencer par la Speaker et le Premier ministre lui-même. Pravind Jugnauth so atitid dan Parleman é li ti pé fer komenter avec bénédiction Maya Hanoomanjee. Sé enn lokasion pou tourn paz.»

Publicité
Publicité

On le croyait invincible et intouchable après que ses nombreuses frasques qui ont défrayé la chronique depuis le début de son mandat et qui sont passées sans qu’on le sanctionne. Mais Showkutally Soodhun s’est résigné à donner sa démission d’un «commun accord» avec le Premier ministre Pravind Jugnauth, après qu’une vidéo dans laquelle il tient des propos à relent communal a été publiée. Retour sur le scandale qui a fait tomber le n°4 du gouvernement.

D'autres articles »

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires