Chronologie: ce qui a mené à la démission de Showkutally Soodhun

Avec le soutien de
Showkutally Soodhun a démissioné en tant que vice Premier ministre et ministre du Logement et des terres ce vendredi 10 novembre. 

Showkutally Soodhun a démissioné en tant que vice Premier ministre et ministre du Logement et des terres ce vendredi 10 novembre. 

Showkutally Soodhun n’est plus vice Premier ministre et ministre du Logement et des terres et encore moins le n°4 du gouvernement. Il a démissionné «d’un commun accord» avec Pravind Jugnauth, a déclaré celui-ci dans une conférence de presse ce vendredi 10 novembre. Chronologie d’une démission : 

Mardi 7 novembre : Le Premier ministre, Pravind Jugnauth, reçoit à son bureau Nad Sivaramen, directeur des publications de La Sentinelle, et le journaliste Axcel Chenney. Ces derniers avaient sollicité cette rencontre pour lui exposer une vidéo filmée en caméra cachée. Sur les images, on voit Showkutally Soodhun tenir des propos à fort relent communal pouvant inciter à la haine raciale. Il a aussi évoqué des mesures discriminatoires contre une section de la population. 

Mercredi 8 novembre : Interrogé sur la vidéo, Pravind Jugnauth affirme qu’il a parlé au commissaire de police et qu’à la suite de l’enquête policière, il prendra une décision. 

Jeudi 9 novembre : Trois personnes portent plainte contre Showkutally Soodhun à la suite de la diffusion des propos à relent communal formulés par l’ex ministre. La police fait une descente au ministère du logement et des terres dans le cadre de l’enquête. 

Jeudi 9 novembre : «Séki Soodhun inn dir dan sa vidéo-la, ce n’est pas le point. Linn dir li an ti komité dan privé, pa lor lestrad.» Déclaration d’Ivan Collendavelloo, Premier ministre adjoint et ministre de l’Énergie, qui dit que même si Showkutally Soodhun a tenu ces propos, c’est moins grave que ce qu’a fait la personne qui a diffusé la vidéo. «Dimounn kinn filmé ek difiz sa vidéo-la ki iresponsab». Les autres membres du gouvernement évitent de donner leur avis sur le sujet. Xavier-Luc Duval annonce que si aucune action n’a été prise à l’encontre de Showkutally Soodhun, la prochaine Private Notice Question sera axée sur l’ex vice Premier ministre.  

Vendredi 10 novembre : Le chef de fil du Parti travailliste au Parlement, Shakeel Mohamed, envoie une lettre au Clerk de l’Assemblée nationale, pour qu’une «motion of no confidence» soit débattue lors de la séance parlementaire du mardi 14 novembre contre Showkutally Soodhun. Une motion qui ne sera désormais plus nécessaire, tout comme la PNQ de Xavier-Luc Duval. 

Shakeel Mohamed a envoyé la lettre de motion au Clerk de l’Assemblée nationale ce vendredi 10 novembre by L'express Maurice on Scribd

Vendredi 10 novembre : Showkutally Soodhun, d’un commun accord avec le Premier ministre, quitte ses fonctions de vice-Premier ministre et ministre du Logement et des terres. C’est ce qu’a annoncé Pravind Jugnauth lors d’une conférence de presse à son bureau. Showkutally Soodhun, lui, prend l’avion en direction de Dubaï. L’enquête policière se poursuit. 

Vendredi 10 novembre : Le Cardinal Maurice Piat rencontre Pravind Jugnauth à son bureau pour discuter des propos tenus par Showkutally Soodhun.

Publicité
Publicité

On le croyait invincible et intouchable après que ses nombreuses frasques qui ont défrayé la chronique depuis le début de son mandat et qui sont passées sans qu’on le sanctionne. Mais Showkutally Soodhun s’est résigné à donner sa démission d’un «commun accord» avec le Premier ministre Pravind Jugnauth, après qu’une vidéo dans laquelle il tient des propos à relent communal a été publiée. Retour sur le scandale qui a fait tomber le n°4 du gouvernement.

D'autres articles »

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires