Pravind Jugnauth: «J'ai demandé à Showkutally Soodhun de step-down dans l’intérêt général du pays»

Avec le soutien de
Pravind Jugnauth a demandé à Showkutally Soodhun de démissionner.

Pravind Jugnauth a demandé à Showkutally Soodhun de démissionner.

Showkutally Soodhun devra démissionner en tant que vice Premier ministre et ministre du Logement et des terres. Pravind Jugnauth a annoncé lors d’une conférence au Prime Minister’s Office, ce vendredi 10 novembre, qu’il a demandé au n°4 de son gouvernement de quitter ses fonctions

Cette décision intervient après que le Premier ministre a pris connaissance, le mardi 7 novembre, d’une vidéo dans laquelle Showkutally Soodhun tient des propos sectaires, lors d’une réunion au sein de son ministère. Pravind Jugnauth avait demandé l’ouverture d’une enquête sur le vice Premier ministre

Cette vidéo aura été la goutte d'eau qui a fait déborder le vase après les menaces de mort que Showkutally Soodhun avait proférées à l’encontre de Xavier-Luc Duval, sans compter l’expulsion d’une femme lors d’un atelier de travail et ses valises en trop à son retour d’un voyage en Arabie saoudite. Depuis, des Mauriciens de différentes origines ethniques expriment leur colère sur les réseaux sociaux et réclament la démission du ministre.

Showkutally Soodhun est le deuxième ministre et le troisième membre du gouvernement à devoir soumettre sa démission après un scandale. Le premier a été Raj Dayal, ancien ministre de l’Environnement, accusé dans l’affaire Bal Kouler. Ensuite Ravi Yerrigadoo, qui a démissionné de son poste d’Attorney General après l’affaire de blanchiment d’argent, devenu désormais fameux sous le nom de l’affaire Yerrigadoogate. Et cette fois-ci, c'est au tour de Showkutally Soodhun avec sa vidéo où il tient des propos sectaires.
 

Publicité
Publicité

On le croyait invincible et intouchable après que ses nombreuses frasques qui ont défrayé la chronique depuis le début de son mandat et qui sont passées sans qu’on le sanctionne. Mais Showkutally Soodhun s’est résigné à donner sa démission d’un «commun accord» avec le Premier ministre Pravind Jugnauth, après qu’une vidéo dans laquelle il tient des propos à relent communal a été publiée. Retour sur le scandale qui a fait tomber le n°4 du gouvernement.

D'autres articles »

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires