Ramgoolam sur les propos de Soodhun:«Linn fer enn declaration de guerre kont linite nationale»

Avec le soutien de
L’ancien Premier ministre a longuement commenté les propos de Soodhun, aujourd’hui, aux Salines.

L’ancien Premier ministre a longuement commenté les propos de Soodhun, aujourd’hui, aux Salines.

Révoltant, inacceptable et extrêmement dangereux. C’est ainsi que l’ancien Premier ministre, Navin Ramgoolam, a qualifié les propos de Showkutally Soodhun aux Salines, à Port-Louis, ce vendredi 10 novembre.

Il déplore qu’à la veille du 50e anniversaire de l’Indépendance du pays, le nº 4 du gouvernement mette en péril l’unité nationale de notre pays. «Soodhun a fait une déclaration de guerre contre l’unité nationale. Il n’a plus sa place au Parlement. Je demande sa destitution. De plus, il dit ne pas être un communaliste. Mais tel n’est pas la question, car il ne mesure pas la gravité de ses propos», fait ressortir Navin Ramgoolam. 

Ce dernier dénonce aussi l’inaction du Premier ministre Pravind Jugnauth qu’il traite «d’irresponsable». Selon lui, l’enquête policière annoncée par Pravind Jugnauth ne serait autre que du cinéma.

«Entre-temps, Soodhun est tranquillement assis au Parlement. Pravind Jugnauth est un Premier ministre irresponsable. S’il n’a pas sanctionné le ministre Soodhun, c’est qu’il est d’accord avec ce qu’il a dit. C’est une honte pour le pays», estime Navin Ramgoolam.

Faisant un bond dans le passé, il a rappelé des faits similaires qui s’étaient déroulés en 2000 alors qu’il était Premier ministre. «Un de mes Senior Ministers était pointé du doigt pour des propos racistes qu’il avait tenus lors d’une réunion nocturne. L’affaire avait été publiée dans l’express. Et lorsque j’avais dissous le Parlement, ce ministre avait été laissé sur la touche. Il n’avait pas eu de ticket alors qu’il était un candidat clé. Cela démontre la différence qu’il y a entre Pravind Jugnauth et moi.»

Il ajoute par ailleurs que les propos de Soodhun sont purement un affront envers Barbara Henricks, artiste engagé dans la lutte contre la ségrégation.

Publicité
Publicité

On le croyait invincible et intouchable après que ses nombreuses frasques qui ont défrayé la chronique depuis le début de son mandat et qui sont passées sans qu’on le sanctionne. Mais Showkutally Soodhun s’est résigné à donner sa démission d’un «commun accord» avec le Premier ministre Pravind Jugnauth, après qu’une vidéo dans laquelle il tient des propos à relent communal a été publiée. Retour sur le scandale qui a fait tomber le n°4 du gouvernement.

D'autres articles »

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires