Question modifiée au Parlement: cherche-t-on à protéger Dev Manraj ?

Avec le soutien de
Seuls les conditions de travail et les voyages de Dev Manraj seront évoqués.

Seuls les conditions de travail et les voyages de Dev Manraj seront évoqués.

Une de ses questions à l’agenda du Parlement ce mardi 7 novembre a été modifiée par le bureau du clerk. Ce qui ne manque pas d’irriter le député du Mouvement militant mauricien (MMM) Aadil Ameer Meea. Le député mauve pense qu’il y aurait anguille sous roche car c’est la seconde fois que les autorités esquivent la question des allocations du secrétaire financier.

La version originale avait trait au salaire du secrétaire financier, Dev Manraj, aux allocations qu’il touche et aux voyages qu’il a effectués, au nombre de conseils d’administration où il siège ainsi qu’aux rémunérations touchées pour chaque board et aux per diem perçus pour ses déplacements à l’étranger. Cependant, le bureau du clerk a enlevé la deuxième partie de la question adressée au Premier ministre Pravind Jugnauth. Celui-ci répondra uniquement sur les conditions de travail et les voyages de Dev Manraj comme secrétaire financier, mais pas sur ses engagements comme membre des conseils d’administration de différents corps parapublics.

Aadil Ameer Meea est, lui, révolté. «Je dénonce cette pratique. J’ai l’impression que la speaker Maya Hanoomanjee protège le gouvernement. Dev Manraj est payé par l’argent des contribuables. Le public doit savoir combien il touche mensuellement. Selon mes renseignements, c’est un gros pactole.»

Le deputé du no3 rappelle qu’il avait interpellé le chef du gouvernement le 11 juillet sur Dev Manraj. Or Pravind Jugnauth n’avait donné aucun détail sur les allocations touchées par le secrétaire financier comme membre des conseils d’administration.

Le chef du gouvernement avait déclaré que le député de l’opposition n’avait pas précisé à quelle période il faisait référence puisque Dev Manraj avait été engagé comme secrétaire permanent une première fois en 1990. «Cette fois-ci j’ai précisé de janvier 2015 à ce jour. C’est clair que le gouvernement ne veut pas répondre», ajoute Aadil Ameer Meea.

Le député rejette l’explication que sa question était trop longue. «Rajesh Bhagwan avait posé la même question par rapport à Gérard Sanspeur et elle était libellée de la même façon. Le bureau du clerk n’avait pas rejeté sa question. Cette fois-ci, il y a anguille sous roche.»

Nous avons tenté de contacter la speaker, mais sa secrétaire a fait comprendre qu’elle était prise dans une réunion. Nous lui avons expliqué la raison de notre appel mais elle n’est pas revenue vers nous.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires