Insultes envers la Speaker: «Fodé tolé lévé lerla zot dir Kodabaccus pran konzé», dénonce Bérenger

Avec le soutien de
Le leader des Mauves a animé une conférence de presse, ce vendredi 3 novembre.

Le leader des Mauves a animé une conférence de presse, ce vendredi 3 novembre.

Que le leader du PMSD ne compte pas sur Paul Bérenger pour le féliciter d’avoir demandé à Mahmad Kodabaccus de prendre un congé politique. Un retrait qui survient après les propos insultants du secrétaire général des Bleus envers la Speaker. Le leader du MMM n’est guère impressionné. D’ailleurs, pour lui, toute cette affaire est «dégoûtante». C’était lors de la conférence de presse des Mauves, ce vendredi 3 novembre.

Paul Bérenger fait ressortir qu’au moment où Mahmad Kodabaccus proférait ces propos déplacés à l’encontre de Maya Hanoomanjee, la plupart des membres du PMSD présents au congrès à Quatre-Bornes, le mardi 31 octobre, riaient à gorge déployée. Il a notamment cité Xavier-Luc Duval et Aurore Perraud. «Zot ti pé riyé ek tir foto.» 

Au dire du leader du MMM, «fodé tolé lévé lerla zot dir li pran konzé». Donc, pas question pour lui d’applaudir Xavier-Luc Duval pour avoir pris des sanctions contre Mahmad Kodabaccus

Pour lui, clairement, «Ii dégoutan». D’autant plus que cette affaire intervient à peine un mois après que le Deputy Chief Whip Ravi Rutnah a traité une journaliste de «fémel lisien». Et que le député du n°10, Montagne-Blanche–Grande-Rivière-Sud-Est, et ancien Parliamentary Private Secretary, Kalyan Tarolah, a été éclaboussé par une affaire de sextos.

«Dégoûtant que Tarolah ait pu se montrer au Parlement»

D’ailleurs, Paul Bérenger s’est insurgé contre la présence de Kalyan Tarolah à l’Assemblée nationale, mardi 31 octobre. Passage éclair d’à peine dix minutes. «C’est dégoûtant qu’il ait pu se montrer au Parlement. Il est venu en catimini.» 

Selon le leader des Mauves, il n’y a qu’une seule fautive, la Speaker, Maya Hanoomanjee. «Mo blam Speaker ki pa’nn fer nanyé. Elle est totalement à blâmer car elle n’a pas placé à l’ordre du jour la motion de blâme déposée par Rajesh Bhagwan contre Tarolah.» 

Et de rappeler q’en Angleterre, le ministre de la Défense a démissionné parce qu’il avait fait preuve d’un comportement inapproprié envers une femme.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires