C1: Liverpool assure contre Maribor et prend seul la tête de son groupe

Avec le soutien de
Mohamed Salah, d'un but heureux du genou en début de seconde période, puis Emre Can et Daniel Sturridge, ont permis aux Reds de signer leur second succès en C1.

Mohamed Salah, d'un but heureux du genou en début de seconde période, puis Emre Can et Daniel Sturridge, ont permis aux Reds de signer leur second succès en C1.

Liverpool a mis quarante-cinq minutes à prendre la mesure des modestes Slovènes de Maribor (3-0), mercredi à Anfield, pour se placer seul en tête du groupe E de la Ligue des champions à l'issue de la 4e journée.

Mohamed Salah, d'un but heureux du genou en début de seconde période, puis Emre Can et Daniel Sturridge, ont permis aux Reds de signer leur second succès en C1 cette saison, et de compter désormais un point d'avance sur le FC Séville (8 contre 7), vainqueur dans le même temps du Spartak Moscou (2-1).

Avec cinq points, les Russes restent toutefois en embuscade, d'autant qu'ils recevront les Anglais lors de la dernière journée à Moscou, là où ils avaient fait dérailler Séville (5-1). Entre temps, les Liverpuldiens accueilleront les Espagnols et une victoire leur suffira pour se qualifier.

Avec un point en quatre matches, Maribor est quasiment éliminé.

«Notre poule est peut-être la plus intéressante dans la Ligue des champions, rien n'est joué, et si on veut être là en février, il faudra aller gagner nos matches», a lancé Klopp.

Vainqueurs 7-0 en Slovénie à l'aller avec un festival offensif, les hommes de Jürgen Klopp ont longtemps peiné devant leur public, en l'absence de leur ailier sénégalais Sadio Mané et surtout de leur créateur de jeu Philippe Coutinho, touché à la hanche.

La blessure du Brésilien ne les a pourtant pas empêchés de se créer un nombre incalculable de situations chaudes, mais la maladresse - parfois grossière - des finisseurs anglais a tenu Anfield en haleine pendant trois quarts d'heure.

Milner se rattrape

Salah était imprécis sur ses contrôles dans la surface (25, 33), et mal inspiré dans ses frappes (12, 43). Roberto Firmino, lui, voyait sa tentative contrée tandis que Can ratait une tête à bout portant. 

Le bilan de la première période était rendu encore plus alarmant pour les Reds par la blessure de Georginio Wijnaldum (17), «pas un bon signe» pour Klopp qui a révélé que la cheville droite du Néerlandais était enflée.

Mais la possession de balle hallucinante de Liverpool - près de 75% avant la mi-temps - devait bien finir par payer.

Alors qu'il avait tout raté jusque là, Salah détournait du genou un centre de Trent Alexander-Arnold, et marquait avec réussite sur son occasion la plus compliquée du match (49)!

Firmino obtenait un penalty dans la foulée, mais la frappe un peu trop mollassone de James Milner permettait à Jasmin Handanovic de détourner le ballon sur son poteau (52).

L'Anglais se rattrapait vite en combinant parfaitement avec Can, dont la frappe précise terminait au fond des filets (64).

Sturridge, seul au second poteau sur un centre, terminait finalement le travail en ajustant Handanovic à bout portant (90).

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires