Parlement: la réforme électorale enflamme l’hémicycle

Avec le soutien de
Le ton est monté entre Pravind Jugnauth et Paul Bérenger, mardi 31 octobre, à l’Assemblée nationale.

Le ton est monté entre Pravind Jugnauth et Paul Bérenger, mardi 31 octobre, à l’Assemblée nationale.

Comme à l’accoutumée, les dérapages verbaux étaient au rendez-vous, hier, mardi 31 octobre à l’hémicycle. La pomme de discorde : la réforme électorale. Il a suffi d’une remarque du Premier ministre pour que les parlementaires s’emportent. Pendant environ sept minutes, la speaker Maya Hanoomanjee a tenté d’y ramener de l’ordre.

L’affrontement est survenu lorsque le député du Mouvement militant mauricien (MMM) Aadil Ameer Meea a demandé à Pravind Jugnauth si le gouvernement a l’intention de venir avec une bonne réforme électorale. D’autant que plus d’un an s’est écoulé depuis que le rapport sur les financements politiques a été déposé.

Dans sa réponse, le Premier ministre a souligné que la réforme électorale est un sujet très complexe, tout en ajoutant : «Vous étiez dans le gouvernement et vous n’avez rien fait.» Paul Bérenger lui a alors répondu que la réforme électorale avait été sabotée. «Démann Collendavelloo, li ress trankil.»

«Bann saboteurs !»

À Pravind Jugnauth de renchérir, qualifiant les parlementaires du MMM d’«incapables». Il a, par la suite, déclaré au leader des mauves : «For three years you have not been able to finalise a bill.»

Des propos qui ont rendu Paul Bérenger furieux. Ce dernier a lancé : «Bann saboteurs !» Rajesh Bhagwan n’a, lui, pas manqué de mettre son grain de sel : «Ress 2-3 mwa pou to Prémié minis-la.» Et au leader du MMM d’ajouter : «Minis linpost.»

Par la suite, Pravind Jugnauth a dit au député mauve Veda Baloomoody, qui murmurait quelque chose, «To pa kapav challenge mwa do ta !» Avant de qualifier Paul Bérenger de «rékin moustass».

La réponse du côté des parlementaires du MMM ne s’est pas fait attendre. «Deal papa-piti.» À Mahen Jhugroo de riposter «gro poumon» au leader des mauves.

Le projet de loi bientôt finalisé ?

Pendant ce temps, la speaker a tant bien que mal tenté de calmer les esprits. Elle y est parvenue, à un certain moment, mais cela n’a pas duré.

Par ailleurs, Aadil Ameer Meea a demandé au Premier ministre s’il compte proposer un code de conduite pour les parlementaires, surtout après l’affaire Tarolah. Pravind Jugnauth a martelé : «Je crois qu’il faut aussi un code de conduite contre le plagiat.» Alors que les parlementaires du gouvernement ont applaudi, au MMM, l’on scandait : «Prémié minis linpost.»

Le chef du gouvernement a finalement répondu à la première question du député mauve concernant le financement des partis politiques. Il a expliqué que le comité ministériel est en train de recevoir des instructions de l’Attorney General pour que le projet de loi soit finalisé.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires