Congrès du PMSD: «Bhadain et Soodhun, les deux grands menteurs en politique», dit Duval

Avec le soutien de
Adrien Duval et les membres du PMSD lors d’un congrès du PMSD, ce mardi 31 octobre.

Adrien Duval et les membres du PMSD lors d’un congrès du parti, ce mardi 31 octobre.

Le Parti mauricien social-démocrate (PMSD) a tenu un congrès à Quatre-Bornes, ce mardi 31 octobre. Un rassemblement qui a eu lieu en marge de la partielle qui se tiendra le 17 décembre dans la circonscription no 18, Belle-Rose-Quatre-Bornes. Les candidats des autres partis, en vue de la joute électorale, ont été pris pour cible par les membres des Bleus.

«Je suis triste pour Nita Juddoo. Elle ne sait pas que Paul Bérenger a déjà vendu la bataille. Il y a deux grands menteurs en politique : Roshi Bhadain et Showkutally Soodhun. Il ne faut pas croire ce qu’ils disent. Arvin Boolell, lui, vit dans un rêve. Lui donner un vote c’est voter pour Navin Ramgoolam», a soutenu Xavier-Luc Duval, qui n’a pas manqué d’encenser Dhanesh Maraye, candidat du PMSD.

Le leader de l’opposition a aussi critiqué la speaker, Maya Hanoomanjee. «Landscope, biscuit… Lorsque vous voulez être indépendant, vous n’avez pas besoin de ces connexions-là. Nous n’avons pas de speaker indépendante. Elle prend ses ordres directement du Premier ministre. Quand elle parle, personne ne la respecte.»

«Le bazar c'est le projet de Xavier»

Pour sa part, Dhanesh Maraye a égratigné ses adversaires en vue de cette joute électorale. «Zordi MMM pé rode enn plas pou dormi. MSM pe ale rode kado enn lili trwa plas, parski samem lili ki MMM rentré. Arvin Boolell, lui, je pense qu’il est confus entre Rose-Belle et Belle-Rose. Il pense pouvoir berner les gens ici. Pendant 30 ans, il n’a fait que suivre Navin Ramgoolam», a-t-il fait ressortir. Le leader du Reform Party n’a pas été oublié. Dhanesh Maraye a affirmé qu’on ne peut plus faire confiance à Roshi Bhadain.

Le candidat a aussi tiré à boulets rouges sur le gouvernement Lepep. «Quel gouvernement aujourd'hui? Il représente l'incompétence et le non-respect de nos institutions. Scandales lor scandales. Il n’y a pas de vision, pas de projet de développement. Le bazar c'est le projet de Xavier, mais c'est ce gouvernement qui coupe le ruban», a déploré Dhanesh Maraye.

Le député Adrien Duval a, lui, pris Roshi Bhadain pour cible. «Roshi Bhadain était la main droite de SAJ et il avait un grand ministère. Li pé déklare piti pa pu li, térin dé sport Palma, Bhadain ti fer sa? Ti dépans kass pou fer sa? Bazar Quatre-Bornes, ene dépité ki réfize zwenn ou, réfize pran téléphone, marser avek enn grand noir dans li, avec enn hauter. Sa mem pe vinn siplié ou».

Publicité
Publicité

Roshi Bhadain a finalement mis sa menace à exécution ce vendredi 23 juin. Vers 18 h 30, la nouvelle de sa démission se répandait comme une traînée de poudre. Retour sur cette démission diversement commentée.

D'autres articles »
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires