E-Sport: l’hégémonie coréenne se poursuit

Avec le soutien de
La finale entre SKT T1 et SSG promet d’être explosive.

La finale entre SKT T1 et SSG promet d’être explosive.

Le 4 novembre au Nid d’Oiseau de Pékin en Chine se déroulera la finale du championnat du monde de League of Legends 2017. Après cinq semaines de matchs, les Coréens dominent encore les autres équipes.

Sur les équipes qualifiées pour les championnats du monde, les trois coréennes ont réussi à sortir des phases de pool et deux sont en finale. Pour la troisième année consécutive, la finale sera 100 % coréenne.

Deux des géants coréens SK Telecom T1 (SKT T1) et Samsung (SSG) disputeront respectivement leurs quatrième et troisième finales du championnat du monde. SKT T1 et SSG sont deux équipes qui ont déjà soulevé la coupe du championnat du monde de la League of Legends (LoL). L’année dernière, aux Staples Centre de Los Angeles, ces mêmes équipes s’étaient rencontrées en finale et avaient offert un match d’anthologie. Mais leur parcours au championnat du monde n’a pas été un long fleuve tranquille.

SKT T1 est l’équipe la plus décorée de la LoL avec plus d’une dizaine de coupes dans ses vitrines aussi bien au niveau national qu’au niveau international. Ce qui inclut trois championnats du monde. Le champion en titre est la seule équipe à avoir réussi à conserver son titre en 2015 et 2016. Au niveau des palmarès et joueurs, SKT T1 a tout ce qu’il faut pour accrocher un nouveau titre à son tableau. Cependant, le champion du monde a été sévèrement ballotté dans la ligue coréenne, soit la League of Legends Championship Korea (LCK), pendant l’été.

Le champion du monde n’a fini que second de la LCK, et ne s’est pas qualifié comme tête de série no 1 pour les mondiaux de cette année en Chine. Si SKT T1 a survolé la phase de groupe, les matchs à élimination directe en quart de finale et en demi-finale ont été plus compliqués et SKT T1 y a laissé des plumes. Comme à chaque championnat du monde, les matchs à élimination directe, tout comme la finale, sont joués en série Best of 5 (BO5).

Pour être victorieuse, une équipe doit s’imposer trois fois. SKT T 1 a eu à batailler dans son quart de finale et sa demi-finale. Gagnées toutes deux 3 à 2 contre respectivement les European MisFits (MSF) et les Chinois de Royal Never Give up (RNG). Dans les deux cas, la façon d’approcher le match par leur adversaire a poussé SKT T1 dans ses retranchements. A bout, SKT T1 a montré des signes de faiblesse exploitable, a plié mais ne s’est pas brisée. Portés par Lee «Faker» Sang-Hyeok, considéré par la communauté de LoL comme «le meilleur joueur au monde», de même que par leur coach Kkoma, le SKT T1 peut accrocher un quatrième championnat du monde dans sa vitrine.

Saison en dents de scie 

En face se trouve SSG, équipe sacrée une fois champion du monde en 2014, la formation était connue à l’époque comme Samsung Galaxy White. Depuis 2014, l’équipe est en reconstruction, étant absente des championnats du monde 2015, ses membres ont mis à l’épreuve ceux du SKT T1 lors de la finale de 2016. SSG a prouvé que, dos au mur, elle aussi pouvait rendre la vie dure à son adversaire. Mais sa saison a été en dents de scie, comme son parcours au championnat du monde.

Une phase de groupe compliquée mais un quart de finale expéditif où SSG a renvoyé chez lui le champion coréen en titre, à savoir Longzhu Gaming. Sa demi-finale a été à sens unique, comme un résumé de sa saison.

La finale promet d’être explosive. SKT T1 et SSG se sont affrontées plus d’une fois, et les résultats entre les deux équipes ont été le plus souvent en faveur des champions du monde. Mais les deux équipes ont montré des faiblesses. Mais si le niveau de jeu de SKT T1 et de SSG est le même que l’année dernière alors la finale au Nid d’Oiseau de Pékin sera électrique.

Un week-end à ne pas manquer

Il y en aura pour tous les goûts ce week-end car en sus de la finale des championnats du monde de la LoL, la Blizzcon aura elle aussi lieu. Starcraft 2, Overwatch, Hearthstone et Heroes of the Storm, seront également de la partie. Et surtout pour les titres mondiaux. Durant un week-end, les meilleurs joueurs du monde dans leur catégorie respective vont mettre les bouchées doubles pour soulever les coupes de champion.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires