[Audio] Motion contre Bodha: «J’espère que la Speaker va jouer le jeu démocratique», dit Shakeel Mohamed

Avec le soutien de
Les travaillistes Shakeel Mohamed (à g.) et Brian Glover à l’issue d’une réunion du comité de l’exécutif du PTr au siège du parti aux Salines le 30 octobre 2017.

Les travaillistes Shakeel Mohamed (à g.) et Brian Glover à l’issue d’une réunion du comité de l’exécutif du PTr au siège du parti, aux Salines, le 30 octobre 2017.

Shakeel Mohamed est bien décidé à déposer une motion de censure contre Nando Bodha. Il passera à l’action ce mardi 31 octobre au cours de la séance de l’Assemblée nationale.

«Je m’attends que la Speaker joue le jeu démocratique et n’utilise pas toutes sortes d’excuses pour étouffer la motion», témoigne Shakeel Mohamed, ce lundi 30 octobre. Le chef de file du Parti travailliste (PTr) au Parlement intervenait à l’issue d’une réunion du comité de l’exécutif du PTr au siège du parti, aux Salines.

Metro Express

Shakeel Mohamed révèle que la motion de censure porte sur la performance du ministre Nando Bodha qui détient le portefeuille des Infrastructures publiques et du transport en commun. Il cite en particulier le dossier Metro Express.

Les Mauriciens ont été mis devant un fait accompli, déplore-t-il au sujet du Metro Express. «Les générations à venir devront payer mais nous n’avons pas le droit de regarder le contrat.»

Le travailliste déplore que Nando Bodha n’ait pas rendu public le contrat du Metro Express. A la dernière séance parlementaire, en réponse à la Private Notice Question, le ministre des Infrastructures publiques et du transport en commun avait déclaré : «The Design and Construct Contract for the Metro Express Project to the tune of Rs 18.8 billion has been signed between two private companies namely Metro Express Ltd and Larsen and Toubro Limited. It is therefore commercially in confidence. Also, I wish to highlight that the Design and Construct Contract and the contract with RITES to supervise the works have been signed within the framework of a G2G agreement between the Government of Mauritius and the Government of India.»

Soutien des autres partis de l’opposition

Les trois autres partis de l’opposition, à savoir le Parti mauricien social-démocrate (PMSD), le Mouvement militant mauricien et le Mouvement patriotique, sont en faveur de la motion de censure de Shakeel Mohamed contre Nando Bodha. Il incombera à la Speaker, Maya Hanoomanjee, de fixer une date pour débattre cette motion. D’ailleurs une autre motion de blâme, celle contre Kalyan Tarolah, déposée par le député mauve Rajesh Bhagwan est en attente.

Projet de loi

Au cours de la séance parlementaire du 31 octobre, après la tranche des questions et des déclarations ministérielles, une dizaine d’orateurs interviendront sur le National Employment Bill. De ce fait, les parlementaires du PMSD auront l’occasion d’intervenir sur le projet de loi la semaine prochaine. En effet, la suspension qui pèse sur le leader de l’opposition aura été levée d’ici là et ils n’auront plus besoin de boycotter la séance en signe de solidarité avec lui.

Du côté de la majorité, la réunion des parlementaires du gouvernement s’est déroulée en moins d’une demi-heure, ce lundi 30 octobre. Le Premier ministre, Pravind Jugnauth, y a fait une brève apparition.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires