«Des personnes se font passer pour Arvin Boolell et menacent des gens», dit Ramgoolam

Avec le soutien de
Navin Ramgoolam à l’issue d’une réunion du comité de l’exécutif du Parti travailliste (PTr) au siège du parti aux Salines ce lundi 30 octobre.

Navin Ramgoolam, à l’issue d’une réunion du comité de l’exécutif du Parti travailliste (PTr) au siège du parti, aux Salines, ce lundi 30 octobre.

Arvin Boolell a déposé, vers 17 h 55 ce lundi 30 octobre, une Precautionary Measure au poste de police de Quatre-Bornes. La raison ? Des personnes utiliseraient son nom pour menacer des gens. C’est ce qu’a confié Navin Ramgoolam à l’issue d’une réunion du comité de l’exécutif du Parti travailliste (PTr) au siège du parti, aux Salines, ce lundi 30 octobre.

Arvin Boolell s’est rendu à la police tout de suite après la réunion du comité de l’exécutif qui a eu lieu dans l’après-midi. Cette réunion avait d’ailleurs pour but de ratifier la candidature d’Arvin Boolell à la partielle à Belle-Rose-Quatre-Bornes.

Pour Navin Ramgoolam, le PTr est devenu une cible. Plus précisément lui-même et Arvin Boolell.

Quid de la déclaration de Paul Bérenger qui a dit, samedi, qu’«un vote pour Boolell est un vote pour Ramgoolam» ? En réponse à cette question de l’express, Navin Ramgoolam a répliqué : «Li per mo mem.» Dans la foulée, le leader des travaillistes insiste sur le fait que le PTr compte se présenter seul aux prochaines élections générales.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires