Xavier-Luc Duval: «S’il faut tenir tête à la Speaker encore une fois, je le ferai»

Avec le soutien de
Xavier Duval est revenu sur les raisons de son attitude face à la Speaker.

Xavier Duval est revenu sur les raisons de son attitude face à la Speaker.

La conférence de presse du PMSD était principalement axée sur l’expulsion de Xavier Duval de l’hémicycle mardi dernier. Le leader de l’opposition était face à la presse dans son quartier général du parti ce samedi 28 octobre. 

«S’il faut tenir tête à la speaker encore une fois, je le ferai» a déclaré Xavier Duval. Il a ensuite expliqué les raisons qui lui ont poussé dire à Maya Hanoomanjee qu’il ne la respecte pas. Selon le leader du PMSD, la Private Notice Question (PNQ) est le point fort de la démocratie parlementaire, et le gouvernement joue avec cela. «Tout le monde sait que la tranche réservée à la PNQ ne dure que 30 minutes. Or, Nando Bodha a répondu pendant 24 minutes. C’est pour cela qu’il me fallait du temps pour les questions supplémentaires» a-t-il expliqué. De plus, il estime que la longue réponse du ministre des infrastructures publiques était à côté de la plaque. «Je ne pouvais pas laisser cette PNQ devenir une bouffonnade» a-t-il rajouté.  

Xavier Duval a aussi précisé qu’à aucun moment, il n’a menacé le «Sergeant at Arms», comme cela a été dit après la séance parlementaire mardi dernier. Face aux attaques des autres partis de l’opposition, Xavier Duval n’a pas manqué de rappeler que c’est Paul Bérenger qui avait qualifié Maya Hanoomanjee de «honte pour le pays.»

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires